Posts Tagged 'Roberto Luongo'

En vrac : Luongo, suspensions et Tricolore

Roberto Luongo a été nommé gardien de l’année par le magazine Hockey’s World. Il a conservé une moyenne de .930 dans les 75 matchs qu’il a disputés cette année. Un honneur pleinement mérité pour ce Québécois qui porte littéralement les Canucks sur ses épaules.

C’est vrai, regardez simplement l’alignement des Nucks et vous réaliserez que sans un bon gardien, ce club-là n’a pas grand chance… y’a les jumeaux Sedin à l’attaque, avec Markus Naslund donc on entend de moins en moins parler, et à la défense, il manque un gros nom.

Mon top des gardiens de 2007 va comme suis : (1) Henrik Lundqvist (2) Roberto Luongo (3) Martin Brodeur (4) Carey Price. Non, Price n’a pas sa place, mais si je croyais seulement les médias, je le mettrai en tête de liste…

30 matchs…

30 matchs à Chris Simon ? Bon, suspension prudente, mais la LNH n’a pas encore osé mettre ses culottes. Ce qui fait vraiment « manque de sérieux » dans cette ligue-là, c’est l’inconstance totale entre les différentes suspensions. Simon méritait plus, mais Randy Jones et Jesse Boulerice méritaient aussi plus, tout comme Todd Bertuzzi que la Ligue a surement voulu protéger vu son statut de superstar.

Les gestes oubliés aussi, ça commence à faire. Je n’ai pas vu le coup, mais il paraît que le double échec de Saku Koivu contre les Panthers mardi était salaud… évidemment, on ne considère même pas la suspension dans les bureaux de la LNH, et à Montréal, personne n’en fait un cas…

Voyage sur la route

Pauvres joueurs du Canadien, qui devront travailler pendant que nous serons en congé dans les prochaines semaines, et sur la route en plus ! Ah, ils font presque pitié.

Dans le fond, c’est comme une punition pour les performances exécrables qu’ils nous offrent depuis le début de décembre… et l’optimisme de Carbonneau (« je veux changer l’histoire » dit-il en toute humilité) ne me convainquent vraiment pas d’avoir confiance en cette série de six rencontres à l’extérieur.

Une victoire ce soir ne ferait aucun tord.

Publicités

Il faudra un miracle…

Il faudra presque que Carey Price nous sorte un miracle pour que le Canadien espère l’emporter ce soir contre les Devils au New Jersey. En effet, les Devils sont très « chauds » ces temps-ci et ont réussi à remonter jusqu’au top 8 de l’Est.

On ne foit pas trop se fier à cette statistique, mais le Tricolore n’a qu’une victoire en temps réglementaire à ses 28 derniers matchs (!) à l’antre des Diables.

Et au niveau de jeu que les hommes de Carbonneau nous ont offert récemment, je ne donne qu’une très mince chance à nos gars…

Le vrai Luongo

Roberto Luongo avait été correct, sans plus, jusqu’ici cette année ; en tout cas, certainement pas à la hauteur de son talent et de sa réputation. Mais là, il vient d’exploser et a remporté ses trois derniers départs avec des blanchissages, battant le record des Canucks pour le plus de temps passé sans accorder un but.

Réjean Tremblay et ses féfans

Réjean Tremblay, chroniqueur à La Presse que je n’apprécie pas plus qu’il faut, a récemment répondu à un lettre ouverte envoyée par Emile Girard, concepteur du site de sports Fanatique.ca. En gros, Emile lui reprochait de trop vivre dans le passé et de très peu considérer l’opinion des jeunes fans de hockey de la nouvelle génération, qu’il surnomme gentillement les « féfans » du Canadien.

Allez donc lire cette discussion que je trouve assez intéressante. Tout d’abord, la première lettre envoyée par Emile ; puis la réponse de M.Tremblay ; et finalement la deuxième chronique d’Emile.

Mes choix après un mois

La Ligue Nationale a amorcé sa saison depuis un mois environ, et déjà, certains joueurs se démarquent du lot. J’ai donc décidé de remettre mes trophées selon les performances accumulées jusqu’à maintenant. Pour chaque honneur, j’ai choisi trois joueurs comme nominé mais un seul comme gagnant ; le gagnant est en gras.

Calder [meilleure recrue] : Jonathan Toews, Patrick Kane, Sam Gagner
Un choix facile ici. Sans Kane, les Hawks seraient probablement beaucoup plus bas au classement. Il mène les recrues de la Ligue actuellement 19 points. Pour plus d’informations sur les recrues, lisez cet article.

Hart [joueur le plus utile à son équipe] : Henrik Zetterberg, Henrik Lundqvist, Daniel Alfredsson
Zetterberg est en voie de connaître la saison de sa carrière. Avec son comparse de toujours, Pavel Datsyuk, il est en train de brûler la Ligue Nationale, tout simplement. Ses 26 points le placent au sommet des pointeurs de la LNH devant les Crosby, Lecavalier et Alfredsson.

Jack Adams [meilleur entraîneur] : John Paddock, Mike Babcock, Ken Hitchcock
Avec une bande de jeunes qui arrivaient au début de la saison en tant que négligés dans la conférence Ouest, Hitchcock a été excellent pour amener ses joueurs à un autre niveau, et pour la première fois de leur histoire, les Blue Jackets peuvent espérer aux séries.

Norris [meilleur défenseur] : Niklas Lidstrom, Andrei Markov, Sergei Gonchar
Les statistiques de ces trois défenseurs sont assez similaires ; chacun a autour de quinze points jusqu’à maintenant. Mais ce qui les différencie, ce sont les +/- : 0 pour Markov, -5 pour Gonchar et… +13 pour Lidstrom ! Lidstrom prouve qu’il est encore un des meilleurs défenseurs de la LNH avec ce début de saison encore une fois majestueux.

Vezina [meilleur gardien] : Pascal Leclaire, Martin Gerber, Chris Osgood, Henrik Lundqvist
Je ne peux m’empêcher de placer quatre candidats ici tant la compétition est forte. Et au début de la saison, j’aurais été surpris de voir trois de ces quatre candidats. J’aurais plutôt vu Brodeur et Luongo faisant une chaude lutte à Lundqvist. Et c’est ce dernier à qui je décerne le prix de meilleur gardien. Il a huit victoires, dont la moitié par blanchissages, et une moyenne d’arrêts de .940. Il est exceptionnel et permet à son équipe qui est en difficulté offensivement ces temps-ci, d’espérer gagner à chaque match.

Tricolore [meilleur joueur du Canadien] : Cristobal Huet, Saku Koivu, Andrei Markov
Le Français mérite l’honneur de justesse devant ses deux coéquipiers. Il connait encore une fois un bon début de saison et offre lui aussi une chance de gagner au CH match après match.

À votre tour de décerner des prix !

Lundqvist : une force dominante

henriklundqvist4.jpgHenrik Lundqvist a, depuis son entrée en LNH, tout brûlé sur son passage : après une saison recrue passée dans l’ombre d’autres jeunes tels Sidney Crosby ou Alexander Ovechkin, il a l’an dernier été le négligé des trois candidats au trophée Vezina, Martin Brodeur et Roberto Luongo étant les deux autres nominés.

On parle beaucoup de Pascal Leclaire depuis le début de l’année, mais on ne remarque pas beaucoup, dans les médias montréalais, les miracles réalisés par Lundqvist. Le jeune gardien de 25 ans a des statistiques assez impressionantes au niveau des blanchissages (4, 2e de la LNH), du pourcentage d’arrêt (.940) et de la moyenne de buts accordés (1.62). Sa fiche de victoires-défaites (8-7-1) est simplement attribuable aux déboires de l’équipe devant lui qui n’arrivait simplement pas à gagner en début d’année. Et quand la moyenne du gardien est sous deux buts contre par match, c’est que l’offensive doit tout simplement faire mieux.

Depuis le 29 octobre, les Rangers semblent de retour en force avec cinq victoires en six matchs, mais ils doivent attribuer une fière chandelle à Lundqvist qui a accordé deux buts ou moins à cinq reprises durant cette séquence. L’attaque ne semble pas avoir débloqué, ces succès sont donc dus à la défensive new-yorkaise.

En attendant de voir les Gomez, Drury, Jagr et cie débloquer, on devra donc se concentrer sur Lundqvist. Et si, en fin de saison, les Rangers peuvent participer aux séries éliminatoires, ils devront féliciter grandement leur gardien suédois pour son magistral début de saison.

Martin Biron : de retour dans l’élite

Alors que les trois candidats au trophée Vezina de l’an passé, c’est-à-dire Henrik Lundqvist, Martin Brodeur et Roberto Luongo, connaissent des débuts pour le moins ordinaires, certains gardiens surprennent et sortent du lot. On remarque tout de suite Niklas Backstrom, du Wild, qui n’a pas encore subi de défaites en temps réglementaire en 6 matchs. Cam Ward et Martin Gerber, deux anciens coéquipiers, connaissent de très bons débuts, bien que le Suisse pourrait voir sa place subtilisée par Ray Emery. Par contre, celui qui attire le plus mon attention est sans conteste Martin Biron.

Biron, qui a dû tenir un poste de numéro 2 depuis la fin du lock-out de 2004-05, semble avoir trouvé sa niche avec les Flyers de Philadelphie. Il a d’ailleurs été nommé première étoile de la semaine dans la LNH grâce à une récolte de 4 victoires contre aucune défaite, accompagnée d’une moyenne de 0.66 et de deux blanchissages. Depuis le début de l’année, le Québécois a 6 gains en 7 rencontres, en plus de moyennes de 1.57 et .952. Ces chiffres sont d’autant plus impressionant que la défensive des Flyers n’est pas parmi les meilleures de la LNH.

Mais au délà des statistiques, c’est ce retour qui fait tourner les têtes. Martin n’a jamais perdu le moral, malgré deux saisons à regarder Ryan Miller ammener les Sabres très loin. La transaction qui l’a envoyé aux Flyers l’an passé était attendue depuis longtemps. Cet été, en plus de signer un contrat pour lui-même, Biron a réussi à convaincre son bon ami Daniel Brière de rejoindre les rangs philadelphiens, ce qui a été un tournant pour cette formation.

Alors que les Flyers encaissaient but sur but la saison dernière, ils sont maintenant au premier rang de l’Est pour les buts encaissés, avec seulement 11 en sept rencontres. Avec 28 buts pour, ils sont au 1er rang de la Ligue Nationale au niveau du différentiel, avec un impressionant +17. L’impact Brière s’est donc déjà fait sentir et Simon Gagné semble plus en forme que jamais.

Après une saison désastreuse l’an dernier, les Flyers peuvent déjà aspirer aux grands honneurs cette année ; ceci est une preuve de la parité de la nouvelle LNH, et c’est là l’une des plus grandes réussites de Gary Bettman depuis très longtemps…



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 8 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 39,000 vues