Posts Tagged 'Paul Stastny'

Team Canada : des prédictions (1)

La défaite en quarts de finale à Turin 2006 avait fait mal...

Les experts de RDS.ca ont fait leur choix : ils ont conçu les alignements qu’ils aimeraient voir pour Équipe Canada lors des Jeux Olympiques qui auront lieu cet hiver (en février) à Vancouver/Whistler. J’irai donc moi-même de mes prédictions (en commençant aujourd’hui par les trios d’attaque) pour cette équipe. Notez bien que je n’ai pas lu les prédictions des gars de RDS pour faire les miennes.

1er trio : Nash-Crosby-Iginla
Aucun doute pour moi là-dessus. Je ne vois pas de combinaison qui pourrait mieux se compléter entre elle. Nash est un gros gars qui peut foncer au filet et prendre des retours en plus de voiler le gardien, mais a aussi de très bonnes mains et peut amener la rondelle jusqu’au filet lui-même. Crosby, malgré qu’il fait plutôt des buts cette année, est un passeur-né. Il servira ses ailiers à merveille et pourra créer des jeux que les défenseurs adverses ne pourront même pas imaginer. Jarome Iginla, quant à lui, est un hybride entre les deux, et si on lui donne deux aussi bons joueurs que ça, il va faire du maudit bon boulot. En plus, il est assez robuste. Lire la suite ‘Team Canada : des prédictions (1)’

Publicités

Le premier trio des Flames en feu !

Lecavalier-St.Louis-Prospal, Alfredsson-Spezza-Heatley… deux très gros trios qui ne cesse de nous impressioner depuis le début de l’année. Ils peuvent sans conteste changer un match à eux seuls. Par contre, depuis une semaine, un trio surpasse tous les autres de la LNH et c’est celui formé par Daymond Lankgow, Jarome Iginla et Kristian Huselius.

Ils ont mené les Flames à quatre grosses victoires cette semaine, permettant aussi à Mike Keenan de signer sa 600e victoire comme coach. La victoire la plus marquante a surement été celle de 9-6 contre le Lightning… assez incroyable, 15 buts marqués dans la partie ! Iginla et Huselius ont tous deux réussis le tour du chapeau. Aussi, hier, dans une victoire de 5-3, cette ligne a récolté tous les buts.

Keenan a donc finalement trouvé une combinaison gagnante après avoir joué un peu avec ses trios tout le long du début de la saison. Le perdant là-dedans est sûrement Alex Tanguay qui se trouve relégué à la deuxième unité offensive…

Trois Québécois dans la top 10 !

Trois joueurs québécois se trouve actuellement dans le top 10 des meilleurs marqueurs de la LNH ; il s’agit de Vincent Lecavalier (premier avec 51 points), Paul Stastny (neuvième avec 40 points) et Martin St.Louis (dixième ex-aequo avec 39 points).

La famille et le hockey

Aujourd’hui est le début d’un nouveau dossier que je vous offrirai au cours de la prochaine semaine et qui concerne les plus grandes familles de l’histoire de la LNH, qu’on parle de frère, de cousins, de père-fils ou de grand-parents. Je débute donc aujourd’hui avec un décompte des meilleurs duos de frères qui jouent actuellement dans la Ligue Nationale. La prochaine parrution concernera les duos de frères étant retirés.

#5 Mikko et Saku Koivu
Notre Saku national a, comme on le sait, un frère cadet qui évolue présentement pour le Wild du Minnesota. Ce dernier a connu sa meilleure saison l’an dernier avec une récolte de 54 points, et est en voie de recommancer ses exploits lui qui a maintenant treize points en quinze rencontres. Saku, de huit ans son aîné, a la même feuille de route : meilleure saison à vie l’an dernier et bon début alors qu’il a actuellement quatorze points.

#4 Scott et Rob Niedermayer
Bien qu’on ne sache pas encore si Scott sera de retour dans la LNH, on peut considérer ces deux frères comme étant un duo actif dans la Ligue. Les deux ont réalisé un rêve commun l’an dernier en gagnant ensemble la Coupe Stanley avec les Ducks. Scott, qui avait déjà pu soulever la coupe dorée par trois fois, a mentionné que cette conquête était sa préférée car il l’avait vécue avec son frère cadet qui en était à sa première victoire en finale de la Ligue Nationale.

#3 Tomas et Frantisek Kaberle
Deux défenseurs au même style, ces Kaberle apportent beaucoup à leur équipes respectives. Avec les déboires récents de Bryan McCabe, Tomas a plus de responsabilités, mais a su démontrer par les années passées des qualités qui manquent à certains défenseurs offensifs comme Sheldon Souray ou McCabe : une solidité défensive. Il est sans conteste la pièce maîtresse de la défensive torontoise. Kaberle a à peu près le même rôle chez les Hurricanes, mais joue souvent dans l’ombre de son frère qui est quelque peu plus talentueux que lui.

#2 Eric, Marc et Jordan Staal
Ces trois joueurs sont définitevent de futurs grandes stars de la LNH ; en fait, Eric, l’aîné, en est déjà une. Jordan frappe à la porte, mais il connait un début décevant cette année après une saison recrue phénoménale. Finalement, Marc s’affirme de plus en plus à la ligne bleue des Rangers. Il n’est pas remarqué actuellement mais est probablement le futur quart-arrière des Blue Shirts. Et il ne faut pas oublier évidemment, Jared, qui amorce sa deuxième saison dans la OHL. Quelle famille impressionante !

#1 Henrik et Daniel Sedin (jumeaux)
Ces deux joueurs suédois méritent amplement leur premier rang de ce décompte. Ils prennent de plus en plus de place chez les Canucks de Vancouver et mènent tout simplement cette attaque. Markus Naslund n’est plus le leader et le départ de Todd Bertuzzi est déjà oublié, car les Sedin font la pluie et le beau temps à Vancouver. Repêchés tous deux en première ronde du repêchage de 1999, ils cummulent un total de 634 points (moyenne de 317 chacun ce qui représente leur totaux réels qui ne sont dans un écart que de six points).

Autres notables
Martin et Mathieu Biron (le gardien des Flyers et le défenseur qui se trouve avec le club école du Canadien), Yan et Paul Stastny (l’attaquant du club-école des Blues et la star montante de l’Avalanche)…

La chronique +/-

Voici maintenant une toute nouvelle chronique que j’écrirai régulièrement sur ReligionDuHockey : il s’agit des « plus » et des « moins ».

En fait, c’est une liste de joueurs ou d’équipes qui connaissent de bons résultats ou au contraire, de nombreuses contre-performances depuis quelques temps.

*à noter que le nom de « Chronique +/- » ne vient pas de moi, c’est en fait une idée que je vue sur un blog il y a quelques temps ; par contre, vu que ce blog n’est plus à jour et semble fermer, j’ai décidé d’utiliser ce nom car je le trouvais très bien*

Les plus

Le Wild du Minnesota Avec 6 victoires en 7 matchs et aucune défaite en temps réglementaire, le Wild est l’équipe à battre dans l’Ouest depuis le début de l’année. Avec 13 points sur une possibilité de 14, la troupe de Jacques Lemaire se trouve au sommet de sa division et au deuxième rang dans la LNH (les Senateurs, seule équipe à les surpasser, ont deux matchs de plus de joués). La clé du succès est simple : une défensive solide, des gardiens en feu et une attaque qui en fait juste assez, match après match. Lisez plus sur le Wild ici.

Les Senateurs d’Ottawa Encore une fois, Ottawa domine la LNH. C’est trop tôt pour parler, mais partis comme ils le sont, ce sera difficile de les battre et de les surpasser au classement. Sans disposer d’une défensive extrêmement étanche (ils ont accordé 18 buts, deux fois plus que le Wild), on peut dire que Martin Gerber les a gardés dans la plupart des matchs et est redevenu le gardien dominant qu’il était il y a deux ans avec les Canes. Mais le plus incroyable, c’est l’attaque de cette équipe, qui produit match après match. Daniel Alfredsson, Dany Heatley et Jason Spezza forme sans contredit le meilleur trio de la Ligue Nationale.

Paul Stastny Après une saison recrue qui a surpris à peu près tout le monde, le fils de Peter Stastny est de retour en force. Il est au deuxième rang de la LNH au niveau des points avec 14, et au premier lorsqu’on regarde la moyenne de points par match, qui est de 2.00. On le voit déjà comme le remplacent de Joe Sakic lorsque celui-ci prendra sa retraire ; en fait, dès cette saison, avec deux aussi bons centres, l’Avalanche est prétendante à la Coupe Stanley.

Autres à mentionner Les Hurricanes de la Caroline, Henrik Zetterberg, Mike Cammalleri, Mats Sundin… Lire la suite ‘La chronique +/-‘

Marqueurs de 100 points ?

Suite à mes prédictions sur les potentiels marqueurs de 50 buts, voici la suite avec mes prédictions des potentiels marqueurs de 100 points.

Marian Hossa [2 PJ – 1 PTS] Bien qu’il ne commence pas vraiment la saison du bon pied, j’ai bon espoir de voir Hossa atteindre les 100 points pour une deuxième année consécutive. Depuis son arrivée à Atlanta, il ne cesse de s’améliorer, et je le considère aujourd’hui comme supérieur à Ilya Kovalchuk.

Dany Heatley / Daniel Alfredsson [4 PJ – 7/8 PTS] Ces deux joueurs sont dans le top 5 des marqueurs actuellement, et je les voie bien y rester. Ce duo est tellement talentueux qu’ensemble, ils ne peuvent que faire des merveilles. Cela fait deux saisons qu’ils nous épatent, et comme on dit, jamais deux sans trois !

Joe Thornton [3 PJ – 3 PTS] Ses grands talents de passeur lui permettront-ils d’atteindre le plateau légendaire des 100 assistes en une saison ? Ce serait vraiment un exploit grandiose ; et si un joueur de la LNH peut le réussir dès cette année, c’est bien Thornton. Il est dans la fleur de l’âge et a obtenu respectivement 96 et 92 passes lors des deux dernières saisons.

Sidney Crosby [2 PJ – 1 PTS] Il connait un début certes lent, mais la bombe à retardement va bien finir par exploser. Espérons seulement que ce ne sera pas demain contre le Canadien… en tout cas, sauf si un revirement de situation incroyable se produit, Sid the Kid devrait être capable d’atteindre les 300 points en carrière dès cette année, et probablement aussi de faire une troisième saison de suite de 100 points.

Paul Stastny [3 PJ – 8 PTS] La surprise de l’année ? Stastny a le potentiel pour l’être, cette surprise. Avec déjà 8 points, il domine la Ligue, au nez et à la barbe d’autres jeunes comme Crosby ou Alexander Ovechkin. J’ai bon espoir de le voir atteindre la plateau de 100 points, mais on n’est jamais à l’abri d’un imprévu…

Vincent Lecavalier [2 PJ – 4 PTS] Avec Stastny, il est le seul Québécois que je voie réussir l’exploit cette saison. Comme Thornton, Lecavalier arrive à la fleur de l’âge et semble, en ce début d’année, en pleine forme. Il a soif de réaliser de nouveaux exploits, et on ne peut que croire en lui.

La surprise ?
Qui d’autre pourrait se glisser dans ce groupe sélect ? Quelques noms résortent, entre autres Alexander Ovechkin, Marian Gaborik, Jarome Iginla, Olli Jokinen et Rick Nash. Peut-être aussi Eric Staal…

Tel père, tel fils

stastnyfamille.jpgDeux décennies après les belles années de son père avec les Nordiques de Québec, Paul Stastny semble prêt à prendre le flambeau de la dynastie des Stastny.

Le jeune joueur de l’Avalanche a été nommé joueur de la première semaine de la saison dans la LNH. Cet honneur est mérité au vu de ses statistiques : 4 buts et 4 passes pour un total de 8 points, fiche qui lui permet de détenir le premier rang des pointeurs de la Ligue Nationale. Il a d’abord ouvert sa saison avec un tour du chapeau avant d’être blanchi a son deuxième match puis de rebondir hier soir avec 5 points (1 but et 4 passes).

Après sa saison recrue incroyable l’an dernier, au cours de laquelle il avait récolté 78 points, plusieurs, moi inclus, croyaient qu’il allait revenir à la réalité et avoir une saison inférieure cette année. Stastny semble décidé à prouver le contraire ; il s’est même mérité une place dans mon décompte des potentiels marqueurs de 50 buts.

À 22 ans seulement, Paul est promu à un excellent avenir. On le voit déjà comme le successeur du grand Joe Sakic. C’est ambitieux mais il est évident que Paul peut devenir un centre dominant dans la LNH. Son flair pour le but et sa vision du jeu impressionent déjà les dirigeants de l’Avalanche qui doivent se féliciter de l’avoir repêché en 2e ronde en 2005.

Dans un environnement axé sur l’offensive, qui compte sur des talents comme Andrew Brunette, Milan Hejduk, Joe Sakic, Marek Svatos, Ryan Smyth et autres Wojtek Wolski, le développement du jeune Québécois d’origine russe s’en trouvera à coup sûr accéléré. Et avec un tel alignement, l’Avalanche peut espérer revenir dans les forces du hockey dès cette saison.

Il est impossible de savoir si Stastny atteindra la marque de 1239 points de son père ; tout ce qu’on peut dire, c’est qu’il est sur la bonne voie.

Marqueurs de 50 buts ?

Il est trop tôt pour en parler avec certitude. En effet, on n’est qu’en début de saison. Mais si l’on regarde les quelques matchs disputés depuis le début de la saison, on se rend bien compte que certains joueurs ont le potentiel de marquer 50 buts cette saison. Voici donc une liste des joueurs qui selon moi peuvent atteindre ce plateau.

– Paul Stastny | Colorado [3 PJ – 4 B] Son tour du chapeau lors du match d’ouverture de l’Avalanche n’était pas, selon moi, une illusion. Ce gars-là a du potentiel : il en a développé beaucoup l’an passé, mais il peut encore faire un sacré bout de chemin cette saison encore. Entouré par des gars comme Sakic, Brunette, Hejduk et Smyth, il ira très loin. (HS : Stastny a réussi, ce soir, une performance de 5 points (1-4) dans une victoire de 6-1 de l’Avalanche sur les Sharks…)

Dany Heatley | Ottawa [3 PJ – 3B] Pour un troisième année de suite, je suis presque persuadé que ce gars-là marquera 50 fois. Il est redouté partout dans la LNH, et la seule chose qui pourrait l’arrêter est une blessure. Il n’est pas particulièrement fragile, alors il va probablement jouer la saison complète.

– Eric Staal | Caroline [3 PJ – 3 B] Après une saison decevante, le gros et grand centre canadien est de retour en force. Il est prêt à surprendre et à mener les Canes très loin.

– Mike Cammalleri | Los Angeles [3 PJ – 4 B] Les Kings ne sont pas partis pour la gloire dès cette saison, mais s’ils surprennent, ce sera grâce à Mike Cammalleri en grande partie. Presqu’inconnu il y a deux ans, il est maintenant la pierre angulaire de l’attaque de L.A. ; à 26 ans, il est parti pour la gloire. Et il touchera le gros lot l’an prochain.

Alexander Ovechkin | Washington [2 PJ – 1B] Après une deuxième saison en carrière passée dans l’ombre de Sidney Crosby, le Russe est prêt à ravoir tous les projecteurs braqués sur lui. Marqueur naturel, il a enfin des passeurs pour l’épauler. Avec Michael Nylander, il a enfin un centre digne de ce nom.

– Vincent Lecavalier | Tampa Bay [2 PJ – 3 B] Une saison identique à l’an dernier pour Lecavalier ? OUI. Il atteindra probablement les 100 points et les 50 buts pour une deuxième fois consécutive. Pourquoi cette certitude ? Tout d’abord, Lecavalier est en pleine confiance. Il sait qu’il est bon, il n’a qu’à prouver sa constance. Ensuite, son équipe n’a pratiquement pas changé ; pas de nouveaux visages, donc pas de période d’adaption. Bonne chance Vincent !

La surprise ?
Quelques surprises pourraient se glisser dans ce groupe, parmi lesquels Daymond Lankgow, Daniel Alfredsson, Rick Nash, Marian Gaborik…

Prochainement, lisez ma chroniques sur les potentiels marqueurs de 100 points !



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 8 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 39 224 vues

Pages les plus consultées

Publicités