Posts Tagged 'Martin Gerber'

Notre Français national mène les gardiens…

Une autre abération du hockey (plus précisément, du match des étoiles) ! Notre cher Grenoblois national, Cristobal Huet, mène le scrutin chez les gardiens de l’Est…

Incroyable, il n’est même pas dans mon top 5 de l’Est jusqu’à maintenant, alors si il est partant au match des étoiles, je ne comprendrai vraiment pas. Henrik Lundqvist, Tim Thomas, Martin Biron, Martin Gerber et Cam Ward méritent plus leur place que Huet.

Alors si Cristo se rend au match des étoiles, je serai content de voir un représentant du CH à Atlanta, mais ça me confirmera une fois de plus le ridicule de ce « vote des partisants »…

Les gardiens de l’Est

Pendant qu’on est dans le vif du sujet, laissez-moi vous dire que je suis passablement surpris par les gardiens qui dominent dans l’Est. Martin Biron, Martin Gerber et Cam Ward sont trois gardiens qui sont de retour après des absences et/ou des saisons décevantes dans la LNH. Tim Thomas quant à lui est un bon gardien, sans plus ; pourtant il mène toute la Ligue au chapitre du pourcentage d’arrêts. Il est un gros morceau des Bruins jusqu’à présent.

Kovalev, Heatley et Brière…

Alex Kovalev se trouve actuellement au 13e rang des franc-tireurs de la LNH et ma foi, je crois qu’on peut se satisfaire grandement de cette performance. Après une saison de 12 buts l’an dernier, Kovy est actuellement à égalité avec Sidney Crosby, Mike Cammalleri, Daniel Brière, Dany Heatley et plusieurs autres pour les buts marqués. Évidemment, il ne peut pas se comparer à certains de ces joueurs au niveau des points au total, mais je me réjouis tout de même du jeu de Kovalev.

Quelques mots sur le CH

Je ne veux pas trop entrer dans les détails, mais le Canadien n’est pas encore sur la bonne voie… une victoire contre les Leafs, 14e de l’Est, c’était la moindre des choses. Ils ont même accordé 30 tirs ou plus pour un quatrième match de suite. Le test sera vendredi contre les Devils ; si on ne parvient pas à se regrouper offensivement, les chances de gagner sont minces.

Publicités

Le début de la fin

Faisons un petit bilan de la semaine du Canadien. En quatre matchs, les hommes de Carbo n’ont remporté qu’un seul match, et cette fiche commence à me faire peur.

Contre les Senateurs, statistiquement, ce n’est pas si pire. Le Tricolore a perdu 4-2 et a dominé au chapitre des tirs avec 38 sur Martin Gerber. Mais on final, les Sens ont battu le Canadien grâce à ses joueurs vedettes, sur lesquels les défenseurs n’exercaient tout simplement pas une pression adéquate. La seule réjouissance de la semaine est arrivée mercredi contre les Islanders dans un gain de 4-1, et même là, c’est Huet qui a dû sauver la mise en 3e période alors qu’il a affronté 20 tirs en 20 minutes. Finalement, la fin de semaine a été désastreuse avec deux défaites en 24 heures contre les Sabres de Buffalo.

Comment expliquer cela ?

Tout d’abord, le premier trio qui est si inconstant que Carbonneau doit en avoir des maux de tête à longueur de journée. Un jour, Ryder est capable de faire quelque chose avec la rondelle, Higgins est spectaculaire et Koivu trouve ses coéquipiers sur la glace. Le lendemain, c’est le contraire.

Défensivement, les gardiens sont de plus en plus laissés à eux-mêmes, et le nombre de tirs accordés est en hausse.

Et finalement, les unités spéciales n’ont obtenu que trois buts en 21 occasions pour une moyenne de 14%. Pourtant la réussite du CH passe par l’avantage numérique.

Il ne faudrait pas retomber aussi bas que l’année dernière. Il est temps de se ressaisir tout de suite dans le vestiaire du Canadien et les joueurs doivent prouver que leur début de saison n’était pas une chimère. Lire la suite ‘Le début de la fin’

Mes choix après un mois

La Ligue Nationale a amorcé sa saison depuis un mois environ, et déjà, certains joueurs se démarquent du lot. J’ai donc décidé de remettre mes trophées selon les performances accumulées jusqu’à maintenant. Pour chaque honneur, j’ai choisi trois joueurs comme nominé mais un seul comme gagnant ; le gagnant est en gras.

Calder [meilleure recrue] : Jonathan Toews, Patrick Kane, Sam Gagner
Un choix facile ici. Sans Kane, les Hawks seraient probablement beaucoup plus bas au classement. Il mène les recrues de la Ligue actuellement 19 points. Pour plus d’informations sur les recrues, lisez cet article.

Hart [joueur le plus utile à son équipe] : Henrik Zetterberg, Henrik Lundqvist, Daniel Alfredsson
Zetterberg est en voie de connaître la saison de sa carrière. Avec son comparse de toujours, Pavel Datsyuk, il est en train de brûler la Ligue Nationale, tout simplement. Ses 26 points le placent au sommet des pointeurs de la LNH devant les Crosby, Lecavalier et Alfredsson.

Jack Adams [meilleur entraîneur] : John Paddock, Mike Babcock, Ken Hitchcock
Avec une bande de jeunes qui arrivaient au début de la saison en tant que négligés dans la conférence Ouest, Hitchcock a été excellent pour amener ses joueurs à un autre niveau, et pour la première fois de leur histoire, les Blue Jackets peuvent espérer aux séries.

Norris [meilleur défenseur] : Niklas Lidstrom, Andrei Markov, Sergei Gonchar
Les statistiques de ces trois défenseurs sont assez similaires ; chacun a autour de quinze points jusqu’à maintenant. Mais ce qui les différencie, ce sont les +/- : 0 pour Markov, -5 pour Gonchar et… +13 pour Lidstrom ! Lidstrom prouve qu’il est encore un des meilleurs défenseurs de la LNH avec ce début de saison encore une fois majestueux.

Vezina [meilleur gardien] : Pascal Leclaire, Martin Gerber, Chris Osgood, Henrik Lundqvist
Je ne peux m’empêcher de placer quatre candidats ici tant la compétition est forte. Et au début de la saison, j’aurais été surpris de voir trois de ces quatre candidats. J’aurais plutôt vu Brodeur et Luongo faisant une chaude lutte à Lundqvist. Et c’est ce dernier à qui je décerne le prix de meilleur gardien. Il a huit victoires, dont la moitié par blanchissages, et une moyenne d’arrêts de .940. Il est exceptionnel et permet à son équipe qui est en difficulté offensivement ces temps-ci, d’espérer gagner à chaque match.

Tricolore [meilleur joueur du Canadien] : Cristobal Huet, Saku Koivu, Andrei Markov
Le Français mérite l’honneur de justesse devant ses deux coéquipiers. Il connait encore une fois un bon début de saison et offre lui aussi une chance de gagner au CH match après match.

À votre tour de décerner des prix !

Les Senateurs invincibles ?

Les Senateurs d’Ottawa connaissent un début de saison incroyable, avec une fiche de 11 victoires en 12 rencontres. Perché du haut du deuxième rang de la LNH, Ottawa regarde les autres équipes de haut, et avec raison.

Depuis le début de l’année, seuls les Hurricanes de la Caroline ont réussi à les battre, et ce fût un match très serré qui s’est terminé avec un écart d’un seul but. Et surprenemment, jusqu’à maintenant, ce n’est pas l’attaque qui fait tout le travail ; évidemment, les vedettes Dany Heatley, Jason Spezza et Daniel Alfredsson connaissent des débuts à la hauteur de leur réputation, mais ce qui fait la différence, c’est sans aucun doute les performances défensives. Avec seulement 25 buts contre, les Sens se tiennent parmi les meneurs de la Ligue, ce qui constitue relativement une surprise.

La défensive est assez diversifiée et a beaucoup de profondeur : tous les joueurs savent se débrouiller dans leur territoire, mais certains comme Andrej Meszaros, Joe Corvo ou Wade Redden sont capables de bien produire offensivement. La différence est pourtant devant le filet, alors que Ray Emery et Martin Gerber peuvent tous deux faire office de gardien numéro un et ce, match après match. Le retour en force du Suisse constitue une belle surprise pour les dirigeants des Senateurs qui devraient selon moi conserver cette profondeur devant le but plutôt que d’échanger Gerber à une équipe en besoin.

Est-ce l’année de la victoire pour les Sens ?

Attaque en panne Les Rangers ont chanceux hier de compter sur Henrik Lundqvist (qui est littéralement en feu) et sur une défensive étanche pour battre les Devils 2-1 en fusillade. En effet, leur offensive, qui sur papier est certainement l’une des plus explosives de la Ligue Nationale, n’a rien cassé jusqu’à présent. Faudrait peut-être se réveiller, parce que le gardien ne peut pas tout faire.

Retour en force Je vous parlais hier des difficultés qu’éprouvait le Wild du Minnesota avec les pertes successives de Marian Gaborik, Pavol Demitra et Niklas Backstrom ; eh bien, avec ces trois joueurs de retour dans l’alignement, le Wild a réussi à battre à plate couture les pauvres Flames par la marque de 4-1.

Premier but de Perron dans une cause perdante La recrue québécoise des Blues de St.Louis David Perron a marqué son premier but hier dans une défaite de 3-2 de son équipe contre les Hawks de Chicago. Ces deux équipes là surprennent jusqu’à maintenant ; elles occupent respectivement le 7e et 8e rang de l’Association Ouest.

Martin Biron : de retour dans l’élite

Alors que les trois candidats au trophée Vezina de l’an passé, c’est-à-dire Henrik Lundqvist, Martin Brodeur et Roberto Luongo, connaissent des débuts pour le moins ordinaires, certains gardiens surprennent et sortent du lot. On remarque tout de suite Niklas Backstrom, du Wild, qui n’a pas encore subi de défaites en temps réglementaire en 6 matchs. Cam Ward et Martin Gerber, deux anciens coéquipiers, connaissent de très bons débuts, bien que le Suisse pourrait voir sa place subtilisée par Ray Emery. Par contre, celui qui attire le plus mon attention est sans conteste Martin Biron.

Biron, qui a dû tenir un poste de numéro 2 depuis la fin du lock-out de 2004-05, semble avoir trouvé sa niche avec les Flyers de Philadelphie. Il a d’ailleurs été nommé première étoile de la semaine dans la LNH grâce à une récolte de 4 victoires contre aucune défaite, accompagnée d’une moyenne de 0.66 et de deux blanchissages. Depuis le début de l’année, le Québécois a 6 gains en 7 rencontres, en plus de moyennes de 1.57 et .952. Ces chiffres sont d’autant plus impressionant que la défensive des Flyers n’est pas parmi les meilleures de la LNH.

Mais au délà des statistiques, c’est ce retour qui fait tourner les têtes. Martin n’a jamais perdu le moral, malgré deux saisons à regarder Ryan Miller ammener les Sabres très loin. La transaction qui l’a envoyé aux Flyers l’an passé était attendue depuis longtemps. Cet été, en plus de signer un contrat pour lui-même, Biron a réussi à convaincre son bon ami Daniel Brière de rejoindre les rangs philadelphiens, ce qui a été un tournant pour cette formation.

Alors que les Flyers encaissaient but sur but la saison dernière, ils sont maintenant au premier rang de l’Est pour les buts encaissés, avec seulement 11 en sept rencontres. Avec 28 buts pour, ils sont au 1er rang de la Ligue Nationale au niveau du différentiel, avec un impressionant +17. L’impact Brière s’est donc déjà fait sentir et Simon Gagné semble plus en forme que jamais.

Après une saison désastreuse l’an dernier, les Flyers peuvent déjà aspirer aux grands honneurs cette année ; ceci est une preuve de la parité de la nouvelle LNH, et c’est là l’une des plus grandes réussites de Gary Bettman depuis très longtemps…

La chronique +/-

Voici maintenant une toute nouvelle chronique que j’écrirai régulièrement sur ReligionDuHockey : il s’agit des « plus » et des « moins ».

En fait, c’est une liste de joueurs ou d’équipes qui connaissent de bons résultats ou au contraire, de nombreuses contre-performances depuis quelques temps.

*à noter que le nom de « Chronique +/- » ne vient pas de moi, c’est en fait une idée que je vue sur un blog il y a quelques temps ; par contre, vu que ce blog n’est plus à jour et semble fermer, j’ai décidé d’utiliser ce nom car je le trouvais très bien*

Les plus

Le Wild du Minnesota Avec 6 victoires en 7 matchs et aucune défaite en temps réglementaire, le Wild est l’équipe à battre dans l’Ouest depuis le début de l’année. Avec 13 points sur une possibilité de 14, la troupe de Jacques Lemaire se trouve au sommet de sa division et au deuxième rang dans la LNH (les Senateurs, seule équipe à les surpasser, ont deux matchs de plus de joués). La clé du succès est simple : une défensive solide, des gardiens en feu et une attaque qui en fait juste assez, match après match. Lisez plus sur le Wild ici.

Les Senateurs d’Ottawa Encore une fois, Ottawa domine la LNH. C’est trop tôt pour parler, mais partis comme ils le sont, ce sera difficile de les battre et de les surpasser au classement. Sans disposer d’une défensive extrêmement étanche (ils ont accordé 18 buts, deux fois plus que le Wild), on peut dire que Martin Gerber les a gardés dans la plupart des matchs et est redevenu le gardien dominant qu’il était il y a deux ans avec les Canes. Mais le plus incroyable, c’est l’attaque de cette équipe, qui produit match après match. Daniel Alfredsson, Dany Heatley et Jason Spezza forme sans contredit le meilleur trio de la Ligue Nationale.

Paul Stastny Après une saison recrue qui a surpris à peu près tout le monde, le fils de Peter Stastny est de retour en force. Il est au deuxième rang de la LNH au niveau des points avec 14, et au premier lorsqu’on regarde la moyenne de points par match, qui est de 2.00. On le voit déjà comme le remplacent de Joe Sakic lorsque celui-ci prendra sa retraire ; en fait, dès cette saison, avec deux aussi bons centres, l’Avalanche est prétendante à la Coupe Stanley.

Autres à mentionner Les Hurricanes de la Caroline, Henrik Zetterberg, Mike Cammalleri, Mats Sundin… Lire la suite ‘La chronique +/-‘



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 8 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 39,000 vues