Posts Tagged 'Henrik Zetterberg'

Un match mémorable pour Gaborik

Si ce matin je suis encore premier de mon pool de hockey, c’est bien grâce à Marian Gaborik qui a été le premier joueur en 11 ans à marquer cinq buts dans le même match. La victime a été le pauvre Lundqvist qui n’a rien pu faire contre les attaque de Gabo et de ses coéquipiers.

Opportuniste et bien placé, le Slovaque a donc connu son match le plus productif en carrière. Si vous avez une occasion de voir des reprises du match, attardez vous au dernier but de Gaborik ; on peut y voir toute sa vitesse et son maniement de rondelle… de l’art, tout simplement !

Cette nouvelle vague de joueurs n’a pas fini de nous impressioner. Les Européens de l’Est, en particulier, sont tellement spectaculaires : Ilya Kovalchuk, Alexander Ovechkin, Henrik Zetterberg, Evgeni Malkin… on aura de beaux buts à se mettre sous la dent pour les prochaines années !

Publicités

[+/-] Lecavalier en feu !

Voici encore une fois la chronique +/-, sur les joueurs les plus « hots » et les plus « cold » de la LNH actuellement.

Les plus

LNH - Lecavalier obtient cinq points dans un gain de 6 1 du LightningVincent Lecavalier Il s’est hier soir emparé du premier rang des marqueurs grâce à une récolte de cinq points (2-3) menant ainsi les siens à une victoire de 6 à 1 sur les pourtant puissants Canes de la Caroline. Le réveil du Lightning, cette semaine, qui connaissait auparavant des difficultés, est grandement dû à ces grandes performances du grand numéro 4.

Henrik Lundqvist J’en ai souvent parlé et avec raison : Lundqvist est probablement la grande raison pour laquelle les Rangers peuvent maintenir une fiche supérieure à .500. Avec l’offensive qui déçoit, le Suédois a dû prendre les choses en main.

Ilya Kovalchuk Quel joueur ! Ce Russe m’impressione grandement à date. Après une saison décevante l’an dernier, il semble en meilleure forme que jamais. Si vous avez l’occasion de regarder ses séquences sur YouTube, vous remarquerez son maniement de rondelle et ses lancers fulgurants…

Andrei Markov Toujours aussi discret dans le vestiaire, Markov est en voie de connaître sa meilleure saison offensive en carrière. En marquant, il y a deux jours, contre les Leafs, il égalait son total de buts de la saison dernière au complet. En plus de tout celà, il excelle dans son territoire. Le Canadien a entre les mains un défenseur très complet.

Autres à mentionner Henrik Zetterberg, Patrick Kane, Niklas Lidstrom, David Setoguchi, Chris Mason, Pascal Leclaire, Sidney Crosby, Tim Thomas…

Les moins

Michael Ryder Sa rétrogradation sur le troisième trio est amplement méritée. Malgré une amélioration de son jeu défensif, Michael Ryder n’arrive pas à marquer, et c’est pour « la rentrer d’dans » qu’on le paye.

David Vyborny Un seul but en 17 matchs et sept points au total, c’est un début décevant pour Vyborny. Pas vraiment à l’image des Blue Jackets qui eux, connaissent de bons moments.

Marc-André Fleury Ses performances irrégulières n’aident pas les Penguins qui ont une fiche en dessous de .500. Crosby ne peut pas donner la victoire au Pen’s à chaque rencontre.

Autres à mentionner Martin Brodeur, Patrik Elias (et les Devils en général), Maxim Afinogenov, Jordan Staal, l’attaque des Rangers…

Mes choix après un mois

La Ligue Nationale a amorcé sa saison depuis un mois environ, et déjà, certains joueurs se démarquent du lot. J’ai donc décidé de remettre mes trophées selon les performances accumulées jusqu’à maintenant. Pour chaque honneur, j’ai choisi trois joueurs comme nominé mais un seul comme gagnant ; le gagnant est en gras.

Calder [meilleure recrue] : Jonathan Toews, Patrick Kane, Sam Gagner
Un choix facile ici. Sans Kane, les Hawks seraient probablement beaucoup plus bas au classement. Il mène les recrues de la Ligue actuellement 19 points. Pour plus d’informations sur les recrues, lisez cet article.

Hart [joueur le plus utile à son équipe] : Henrik Zetterberg, Henrik Lundqvist, Daniel Alfredsson
Zetterberg est en voie de connaître la saison de sa carrière. Avec son comparse de toujours, Pavel Datsyuk, il est en train de brûler la Ligue Nationale, tout simplement. Ses 26 points le placent au sommet des pointeurs de la LNH devant les Crosby, Lecavalier et Alfredsson.

Jack Adams [meilleur entraîneur] : John Paddock, Mike Babcock, Ken Hitchcock
Avec une bande de jeunes qui arrivaient au début de la saison en tant que négligés dans la conférence Ouest, Hitchcock a été excellent pour amener ses joueurs à un autre niveau, et pour la première fois de leur histoire, les Blue Jackets peuvent espérer aux séries.

Norris [meilleur défenseur] : Niklas Lidstrom, Andrei Markov, Sergei Gonchar
Les statistiques de ces trois défenseurs sont assez similaires ; chacun a autour de quinze points jusqu’à maintenant. Mais ce qui les différencie, ce sont les +/- : 0 pour Markov, -5 pour Gonchar et… +13 pour Lidstrom ! Lidstrom prouve qu’il est encore un des meilleurs défenseurs de la LNH avec ce début de saison encore une fois majestueux.

Vezina [meilleur gardien] : Pascal Leclaire, Martin Gerber, Chris Osgood, Henrik Lundqvist
Je ne peux m’empêcher de placer quatre candidats ici tant la compétition est forte. Et au début de la saison, j’aurais été surpris de voir trois de ces quatre candidats. J’aurais plutôt vu Brodeur et Luongo faisant une chaude lutte à Lundqvist. Et c’est ce dernier à qui je décerne le prix de meilleur gardien. Il a huit victoires, dont la moitié par blanchissages, et une moyenne d’arrêts de .940. Il est exceptionnel et permet à son équipe qui est en difficulté offensivement ces temps-ci, d’espérer gagner à chaque match.

Tricolore [meilleur joueur du Canadien] : Cristobal Huet, Saku Koivu, Andrei Markov
Le Français mérite l’honneur de justesse devant ses deux coéquipiers. Il connait encore une fois un bon début de saison et offre lui aussi une chance de gagner au CH match après match.

À votre tour de décerner des prix !

Les Wings volent haut

Pavel Datsyuk & Henrik ZetterbergLes projecteurs des médias de la conférence Est sont tous tournés vers les Senateurs d’Ottawa ces temps-ci, ce qui porte à oublier le début de saison très fort des Red Wings qui, à l’insu de tout le monde, se retrouvent (encore une fois…) au sommet du classement de la LNH, grâce à une fiche de treize victoires, deux défaites et une défaite en prolongation.

Après avoir fini au premier rang de l’Ouest quatre fois en cinq ans (ils n’ont été dévancés qu’une seule fois par les Stars de Dallas en 2002-03), on peut se surprendre des succès incessants des Wings.

Ces performances magistrales sont surement dus à Ken Holland qui a établit un excellent système depuis qu’il est directeur-général des Wings, c’est-à-dire, depuis dix ans. Une telle stabilité à ce poste important est essentielle à une équipe si elle veut réussir. Les entraîneurs-chefs, sans être aussi stables, restent assez longtemps avec les Wings ; en 10 ans, seuls trois entraîneurs différents ont coaché cette équipe. Scotty Bowman et Dave Lewis ont été succédés par Mike Babcock, en 164 matchs à la barre de l’équipe « d’Hockey Town » n’a subi que 35 revers en temps réglementaire.

Les recruteurs ont aussi une place importante dans les succès actuels de ce club : ils ont réussi deux coups de maître en repêchant Henrik Zetterberg et Pavel Datsyuk, qui sont les deux meilleurs avants de l’équipe actuellement, au 210e et 171e rang respectivement. Le joueur le plus complet des Wings est probablement Niklas Lidstrom, une superstar à la ligne bleue depuis les années ’90. Ce joueur est tout simplement un phénomène qui ne cesse d’impressioner, et encore une fois, c’est un joueur qui a été repêché par les Wings et qui a passé les seize saisons de sa carrière avec eux jusqu’à maintenant. Tomas Holmstrom est aussi un joueur important repêché par Detroit.

Du côté des joueurs acquis, Ken Holland a réussi plusieurs bons coups à travers les années. Commençons par Chris Chelios, une autre force de la nature, qui a toujours la passion pour le hockey et ce, à 45 ans. Plus récemment, les acquisitions de Brian Rafalski à la défense et du vétaéran Dallas Drake à l’attaque ont été des bons coups du directeur-général. Mais comme on peut le constater, la plupart des éléments importants des Red Wings proviennent du repêchage amateur.

Ajoutez à cela un peu de chance (l’absence de Dominik Hasek aurait pu être fatale, mais Chris Osgood a jusqu’à présent relevé le défi de main de maître avec huit victoires, aucun revers et douze buts contre en date d’aujourd’hui) et vous avez la recette gagnante pour une formation de premier plan à long terme.

Si la tendance se maintient…

Vous avez peut-être déjà regardé l’émission « Face à face », sur RDS ; souvent à la fin du show, les deux animateurs font la chronique « Si la tendance se maintient ». Voici donc quelques statistiques que j’ai trouvées intéressantes et que j’exposerai en m’inspirant de la manière « Face à face ».

Si la tendance de maintient…

Henrik Zetterberg recoltera 141 points. Cette saison est très bien partie pour Zetterberg qui mène actuellement la LNH pour les points, et le plateau de 140 points semble accessible pour lui.
Ilya Kovalchuk marquera 70 buts. Kovalchuk est tout feu tout flamme ces temps-ci, au grand bonheur des Thrashers. Mais je me demande s’il pourra dépasser de beaucoup les 50 buts, alors on peut presque oublier ça pour les 70.
Scott Gomez fera 35 points. C’est mal parti pour l’acquisition des Rangers, et s’il ne se réveille pas, il pourrait connaître une saison très décevante.
Saku Koivu finira avec 82 points. Koivu améliorera-t-il son record de points en une saison et atteindra-t-il le cap des un point par match cette année ? La constance seulement lui permettra de réussir.
Chris Phillips complétera la saison avec +88. Pourquoi pas ? Les Sens jouent tellement bien, je serais surpris que plus que quelques joueurs finissent dans les +/- négatifs.
Pascal Leclaire récoltera 44 victoires et… 31 par blanchissage ! La révélation de l’année jusqu’à présent, Leclaire a déjà cinq blanchissages, mais il ne pourra manifestement par continuer comme ça toute l’année.
Martin Brodeur gagnera 23 matchs. Ayoye : début très décevant pour Brodeur et les Devils. La saison s’annonce longue.
… les Senateurs compileront une fiche de 75-7-0-0. Les Senateurs ont beau connaitre tout un début, je serais surpris de les voir assez constant pour ne subir que 7 défaites au total.
… les Rangers accorderont 135 buts. Henrik Lundqvist est en grande forme ces temps-ci, mais il ne pourra maintenir la cadence ainsi toute la saison ; sa défensive faible paraîtra à un moment ou à un autre.

La chronique +/-

Voici maintenant une toute nouvelle chronique que j’écrirai régulièrement sur ReligionDuHockey : il s’agit des « plus » et des « moins ».

En fait, c’est une liste de joueurs ou d’équipes qui connaissent de bons résultats ou au contraire, de nombreuses contre-performances depuis quelques temps.

*à noter que le nom de « Chronique +/- » ne vient pas de moi, c’est en fait une idée que je vue sur un blog il y a quelques temps ; par contre, vu que ce blog n’est plus à jour et semble fermer, j’ai décidé d’utiliser ce nom car je le trouvais très bien*

Les plus

Le Wild du Minnesota Avec 6 victoires en 7 matchs et aucune défaite en temps réglementaire, le Wild est l’équipe à battre dans l’Ouest depuis le début de l’année. Avec 13 points sur une possibilité de 14, la troupe de Jacques Lemaire se trouve au sommet de sa division et au deuxième rang dans la LNH (les Senateurs, seule équipe à les surpasser, ont deux matchs de plus de joués). La clé du succès est simple : une défensive solide, des gardiens en feu et une attaque qui en fait juste assez, match après match. Lisez plus sur le Wild ici.

Les Senateurs d’Ottawa Encore une fois, Ottawa domine la LNH. C’est trop tôt pour parler, mais partis comme ils le sont, ce sera difficile de les battre et de les surpasser au classement. Sans disposer d’une défensive extrêmement étanche (ils ont accordé 18 buts, deux fois plus que le Wild), on peut dire que Martin Gerber les a gardés dans la plupart des matchs et est redevenu le gardien dominant qu’il était il y a deux ans avec les Canes. Mais le plus incroyable, c’est l’attaque de cette équipe, qui produit match après match. Daniel Alfredsson, Dany Heatley et Jason Spezza forme sans contredit le meilleur trio de la Ligue Nationale.

Paul Stastny Après une saison recrue qui a surpris à peu près tout le monde, le fils de Peter Stastny est de retour en force. Il est au deuxième rang de la LNH au niveau des points avec 14, et au premier lorsqu’on regarde la moyenne de points par match, qui est de 2.00. On le voit déjà comme le remplacent de Joe Sakic lorsque celui-ci prendra sa retraire ; en fait, dès cette saison, avec deux aussi bons centres, l’Avalanche est prétendante à la Coupe Stanley.

Autres à mentionner Les Hurricanes de la Caroline, Henrik Zetterberg, Mike Cammalleri, Mats Sundin… Lire la suite ‘La chronique +/-‘



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 8 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 39,000 vues