Posts Tagged 'Cristobal Huet'

Le point d’interrogation des Hawks

En signant Marian Hossa, les dirigeants des Blackhawks de Chicago étaient clairs : leur objectif était fixé, et c’était de remporter la Coupe Stanley, ni plus ni moins.

Des jeunes qui arrivent à maturité (Jonathan Toews, Patrick Kane…), une attaque explosive, juste assez de robustesse, une défense solide et équilibrée (Brian Campbell, Brent Sopel, Duncan Keith…), l’ajout de Hossa et d’un joueur d’expérience en John Madden, tous les éléments ici sont.

Tous ? Non… il y a une position qui semblait avoir été oubliée. En effet, avec le départ de Khabibulin vers d’autres cieux, c’était à Cristobal Huet qu’on donnait la tâche la plus importante de l’équipe. Évidemment, cela a fait douter les experts et les fans : Huet, malgré ses performances impressionnantes à Montréal, avait été chancelant à sa première année dans l’Illinois et n’avait joué que 41 parties. De plus, il n’avait rien prouvé lors de ses trois présences en séries éliminatoires. En fait, « Bulin » lui avait volé le poste lors des séries de 2009.

Lire la suite ‘Le point d’interrogation des Hawks’

Publicités

Price -VS- Rask

La LNH a mit la main sur un grand nombre de jeunes gardiens talentueux ces dernieres années. Je pense aux Miller, Leclaire, Lundqvist, Fleury, Lethonen etc… À cette liste on maintenant assurément y ajouter Carey Price et Tuukka Rask, 2 gardiens avec beaucoup d’avenir qui font leurs debut dans la grand ligue cette année. Jeudi les 2 gardiens se disputait la victoire au Centre Bell, j’en ai donc profité pour paufiner cette petite comparaison.

Expérience

Les deux ont un parcours tres différent. Une chose qui les rejoint c’est que ce sont deux joueurx avec beaucoup d’expérience malgré leur jeune âge.

Ce n’est pas pour rien qu’on compare Roy et Price. Carey a l’étoffe d’un champion. Il est extremement habile avec la pression et les médias mais surtout il excelle quand les défis son de taille. Il a prouvé dans le passé qu’ il n’avait aucun mal à  »dealer » avec ce genre de chose. On a qu’a pensé à la fin de match dramatique en tir de barage contre les Etats-Unis en demi-finale des derniers championnat du monde U-20. Montréal est donc surement la place parfaite pour Jesus Price. Rask de son coté n’a pas prouvé grand chose en Amerique du Nord. Ce qui est frustrant c’est que les Bruins ne semblent pas vouloir le laisser sa chance. En tout cas pas autant qu’il le merite. Néanmoins, il a disputé 83matchs ces 2 dernieres saisons avec les professionels en Finlande, dont 53 l’an dernier. C’est tout à son avantage.

Développement

De plus, les Bruins ne semblent pas prêter attention à leur jeune portier. Ils ne semblent pas interessés à lui donner les outils necessaires pour se faire valoir. Pour Price tout va bien pour l’instant. À Montréal on developpe son potentiel avec brio, tout est bien parti dans son cas. Huet agit comme grand frere et le prépare bien pour les matchs. Il sera intéressant de surveiller ce que fera Huet au terme de la saison puisqu’il ne lui reste qu’une seule année à son contrat. Si jamais Huet s’en va il faudra desormais trouver un adjoint à Price, un secondeur d’expérience puisque le jeune tomberait vraisemblablement tout seul devant le filet. Roland Melansonest un des bons entraineurs de gardiens de la LNH et ca va beaucoup déteindre sur Price. Rask a devant lui Fernandez, Thomas, maintenant Auld et peut-etre meme Toivonen. Avec les blessures à Fernandez et Thomas je croyait que les Bruins allait s’arrangé avec Toivonen et Rask afin de donner en masse de départ au jeune, malheureusement pour le finlandais, Boston viennent d’acquérir le gardien Alex Auld par la voie des echanges. Décidemment les Bruins ne se rendent pas compte qu’ils tiennent peut-etre un bijou entre leurs mains!

 Technique

Price est gros, ne se deplace pas pour rien et se positionne bien devant son filet. Ila un tres bon jeu de jambieres mais surtout il est extremenet calme devant son filet. Les joueurs se sentent à l’aise dvant lui et il donne une chance à son equipe de remporter chaque joute en les tenant dans le match via de bons arrets. Le seul hic que je voit dans son jeu c’est son travail autour du filet qui est vraiment  »moyen ».

Rask est lui aussi grand, quoi que beaucoup moins gros que Price. Il voit le jeu de haut et bouge tres bien. Il prend instinctivement beaucoup de risques, risques qui sont calculés et qui lui sont tres favorable beaucoup plus souvent qu’autrement. Seulement, il semble parfois en retard sur le jeu. Une chance que c’est un gardien qui est capable de se reprendre grace à sa rapidité en faisant un deuxieme ou troisieme arret lorsqu’il donne un mauvais rebond à cause de son  »retard ».

Stats

Carey Price

Season GP MIN W L OT GA SA SO GAA SV %

2007-2008 12 732 7 4 1 35 388 0 2.86 .910

Tuukka Rask

Season GP MIN W L OT GA SA SO GAA SV %
2007-2008 4 184 2 1 1 10 88 0 3.26 .886

Le Canadien a le cancer

C’est un façon de parler, évidemment ; mais depuis deux semaines, les premiers symptomes de cette maladie que le Canadien de Montréal attrape année après année commencent à être visibles. Cette saison, ils arrivent même plus tôt que d’habitude.

C’est pourtant surprenant. Je croyais que notre équipe avait enfin réussi à vaincre ses démons et que cette saison était peut-être finalement la bonne. Pourquoi avais-je cette idée utopique ? En fait, c’est que le Tricolore réussissait enfin à remporter des matchs en les dominant vraiment, pendant 60 minutes, et par des scores inégaux, comme ce fameux 7 à 4 contre les Hurricanes.

On devait trop souvent ces victoires, encore une fois, aux unités spéciales qui étaient presque meilleures sans Sheldon Souray. Roman Hamrlik et Andrei Markov étincellaient, tout comme Mark Streit. Dès que les équipes adverses ont commencé à le comprendre, et ça semble être arrivé plus tôt cette saison, ils ont facilement pu contrer les efforts de l’attaque à cinq du Canadien. Et vu que cette équipe est 29e dans la LNH pour les buts pour à cinq contre cinq, on comprend un peu les déboires récents.

Il y a aussi les deux premiers trios offensifs, en particulier celui de Koivu, Higgins et Ryder/Latendresse, qui est souvent chamboulé par Guy Carbonneau. Cette ligne ne produit pas depuis déjà un bon moment et c’est le trio de Kovalev, Plekanec et Kostistyn qui venaient sauver les meubles ; mais maintenant que ce trio-là non plus marque de moins en moins souvent, rien ne va plus. Et on ne peut pas compter sur des joueurs défensifs ou de soutien pour faire gagner des matchs.

Devant le filet, Carey Price semble lutter de plus en plus pour le poste de #1. Selon moi, les deux gardiens connaissent des moments difficiles et le premier qui saura se sortir de la tempête obtiendra le filet pour un bon moment. Par contre, hier, le Canadien a annoncé que Jaroslav Halak viendrait faire un petit tour dans la Ligue Nationale car Carey Price serait « malade ». Vraie maladie ou pas, Halak peut jouer un rôle déterminant. Si on lui offre un départ, et qu’il est exceptionnel, ça pourrait donner un boost aux deux autres.

D’autres changements sont-ils à venir ? Il faut l’espérer. À la défensive, il n’y a pas grand chose à prévoir ; ce n’est qu’aux joueurs actuels que revient la tâche de s’améliorer. À l’attaque par contre, Carbonneau devrait tenter d’avoir des combinaisons plus performantes et plus stables, mais une grosse partie de la tâche revient à Bob Gainey qui devra, soit en regardant vers Hamilton (pourquoi ne pas laisser une chance à Sergei Kostistyn ?) ou vers les autres équipes, devra fouetter ses joueurs.

Ce cancer-là arrive plus tôt, mais le CH a encore le temps de subir un forte thérapie et il n’est pas trop tard pour sauver la saison.

Notre Français national mène les gardiens…

Une autre abération du hockey (plus précisément, du match des étoiles) ! Notre cher Grenoblois national, Cristobal Huet, mène le scrutin chez les gardiens de l’Est…

Incroyable, il n’est même pas dans mon top 5 de l’Est jusqu’à maintenant, alors si il est partant au match des étoiles, je ne comprendrai vraiment pas. Henrik Lundqvist, Tim Thomas, Martin Biron, Martin Gerber et Cam Ward méritent plus leur place que Huet.

Alors si Cristo se rend au match des étoiles, je serai content de voir un représentant du CH à Atlanta, mais ça me confirmera une fois de plus le ridicule de ce « vote des partisants »…

Les gardiens de l’Est

Pendant qu’on est dans le vif du sujet, laissez-moi vous dire que je suis passablement surpris par les gardiens qui dominent dans l’Est. Martin Biron, Martin Gerber et Cam Ward sont trois gardiens qui sont de retour après des absences et/ou des saisons décevantes dans la LNH. Tim Thomas quant à lui est un bon gardien, sans plus ; pourtant il mène toute la Ligue au chapitre du pourcentage d’arrêts. Il est un gros morceau des Bruins jusqu’à présent.

Kovalev, Heatley et Brière…

Alex Kovalev se trouve actuellement au 13e rang des franc-tireurs de la LNH et ma foi, je crois qu’on peut se satisfaire grandement de cette performance. Après une saison de 12 buts l’an dernier, Kovy est actuellement à égalité avec Sidney Crosby, Mike Cammalleri, Daniel Brière, Dany Heatley et plusieurs autres pour les buts marqués. Évidemment, il ne peut pas se comparer à certains de ces joueurs au niveau des points au total, mais je me réjouis tout de même du jeu de Kovalev.

Quelques mots sur le CH

Je ne veux pas trop entrer dans les détails, mais le Canadien n’est pas encore sur la bonne voie… une victoire contre les Leafs, 14e de l’Est, c’était la moindre des choses. Ils ont même accordé 30 tirs ou plus pour un quatrième match de suite. Le test sera vendredi contre les Devils ; si on ne parvient pas à se regrouper offensivement, les chances de gagner sont minces.

Le début de la fin

Faisons un petit bilan de la semaine du Canadien. En quatre matchs, les hommes de Carbo n’ont remporté qu’un seul match, et cette fiche commence à me faire peur.

Contre les Senateurs, statistiquement, ce n’est pas si pire. Le Tricolore a perdu 4-2 et a dominé au chapitre des tirs avec 38 sur Martin Gerber. Mais on final, les Sens ont battu le Canadien grâce à ses joueurs vedettes, sur lesquels les défenseurs n’exercaient tout simplement pas une pression adéquate. La seule réjouissance de la semaine est arrivée mercredi contre les Islanders dans un gain de 4-1, et même là, c’est Huet qui a dû sauver la mise en 3e période alors qu’il a affronté 20 tirs en 20 minutes. Finalement, la fin de semaine a été désastreuse avec deux défaites en 24 heures contre les Sabres de Buffalo.

Comment expliquer cela ?

Tout d’abord, le premier trio qui est si inconstant que Carbonneau doit en avoir des maux de tête à longueur de journée. Un jour, Ryder est capable de faire quelque chose avec la rondelle, Higgins est spectaculaire et Koivu trouve ses coéquipiers sur la glace. Le lendemain, c’est le contraire.

Défensivement, les gardiens sont de plus en plus laissés à eux-mêmes, et le nombre de tirs accordés est en hausse.

Et finalement, les unités spéciales n’ont obtenu que trois buts en 21 occasions pour une moyenne de 14%. Pourtant la réussite du CH passe par l’avantage numérique.

Il ne faudrait pas retomber aussi bas que l’année dernière. Il est temps de se ressaisir tout de suite dans le vestiaire du Canadien et les joueurs doivent prouver que leur début de saison n’était pas une chimère. Lire la suite ‘Le début de la fin’

Quand Begin fait son Kovalev

J’ai été très content de voir que Steve Begin a réussi à enfiler deux buts hier soir dans le match contre les Islanders. Le Québécois n’avait pas réussi l’exploit depuis près de trois ans et je crois qu’il mérite ce qui lui est arrivé hier.

Il s’est pris pour Alex Kovalev en réussissant ses deux buts sur des tirs, le premier dans la première minute de jeu sur un tir sur réception et l’autre en deuxième période sur un superbe tir du poignet.

La combativité de Begin a donc été récompensée hier. On a pu se rendre compte qu’un joueur d’énergie peut des fois être aussi utile à une équipe qu’un marqueur. En tout cas, moi je prendrais Begin bien avant le grand Michael Ryder dans mon équipe…

45 tirs accordés

Ceci dit, va falloir faire attention aux tirs accordés à l’adversaire. Ça semble augmenter de match en match et je n’aime pas trop ça… hier ce fût 45 lancers contre Cristobal Huet, un total bien trop élevé. C’est un relâchement en troisième période qui a amené cela alors que les Isles ont dirigé 20 tirs en direction du Français.

Imbattable Lundqvist

Les Rangers peuvent se compter chanceux de compter sur un si bon gardien… j’en ai souvent parlé, mais avec raison ; Lundqvist est selon moi le meilleur gardien de la LNH depuis le début de la saison. Deuxième en terme de victoires, de moyenne de buts alloués et de blanchissages ainsi que troisième au niveau du pourcentage d’arrêts, il sauve souvent les Rangers qui sont en panne sèche certains soirs malgré leur grosse attaque. Hier cette équipe n’a marqué que deux fois, et aucune « vedette » ne s’est inscrite au pointage. Henrik n’a accordé qu’un but pour remporter la victoire. Lire la suite ‘Quand Begin fait son Kovalev’

Un Québécois au sommet

Vincent Lecavalier vient d’être nommé joueur de la semaine pour une deuxième fois consécutive. Lecavalier est au sommet des marqueurs de la Ligue Nationale et il a aussi récolté huit points en seulement deux rencontres dans les sept derniers jours.

À ce rythme là il est parti pour une saison de 140 points, ce qui, je crois est assez faisable. Il serait le deuxième Québécois seulement en dix ans à finir au premier rang des marqueurs, après que Martin St.Louis eut réussi l’exploit en 2002-03 (remarquez que ces deux joueurs viennent de la même équipe, c’est-à-dire le Lightning…).

Lecavalier est en train de consolider son titre de superstar ; après quelques saisons correctes dans la LNH (il faisait toujours bien, mais on a toujours attendu plus de lui), il a mis les bouchées doubles et est un joueur très dominant dans toute la Ligue. Sa saison de plus de 100 points l’an dernier n’était pas une illusion : Vincent Lecavalier peut faire gagner une équipe à lui seul. En fait, selon moi, il est dans les joueurs les plus complets de la LNH au même titre que Sidney Crosby et Daniel Alfredsson.

Spectaculaire !

Avez-vous vu les résumés des matchs des Thrashers récemment ? Si oui vous avez probablement remarqué le jeu du Russe Ilya Kovalchuk, qui se résume en un mot… spectaculaire !

Quel joueur explosif et beau à regarder, il donnerait le goût du hockey à n’importe quelle personne. Sa vitesse, son sens du jeu, ses feintes incroyables et son lancer d’une puissance inouï… il a tout de Pavel Bure !

Ce soir à Montréal…

Ce soir au Centre Bell, l’attention sera retenue par le retirement du chandail de Larry Robinson, l’un des plus grands arrières de l’histoire du CH.

Le 19 flottera donc au toît alors que Cristobal Huet aura la lourde tâche de stopper les attaques des Senateurs.



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 8 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 39,000 vues