Posts Tagged 'contrat'

Des guillemets?

RDS.ca devrait peut-être penser à une meilleure manière de titre ses pages web pour éviter que ne se repète des trucs comme ceci :

Je vous parlerai brièvement de l’histoire racontée dans cette article, qui a déjà été hautement médiatisée. Pour faire bref, les Capitals de Washington avait promis, dans une entente verbale, un contrat à M.Bélanger (d’une valeur d’environ 1 750 000$) et une place assurée avec l’équipe. Bélanger se croyait sain et sauf et s’était même acheté une maison dans la capitale nationale américaine.

Sauf que les Caps l’ont choké. Bélanger a donc signé pour deux fois moins d’argent dans le pire trou des États-Unis, à Phoenix.

Oui, il avait une entente verbale. Oui, dans un monde idéal, cela vaudrait autant qu’une entente sur papier. Le problème, c’est qu’on n’est pas dans un monde idéal. J’aurait probablement agi exactement comme Éric Bélanger dans sa situation, et je me serais sûrement fait avoir moins aussi. C’est bien dommage, mais c’est comme ça.

Je ne pleure pourtant pas sur le sort de ce gars-là, quand on pense aux centaines d’employés d’usine qui sont licensiés chaque mois pour des raisons financières. Bélanger, lui, a les moyens de s’en sortir. Surtout qu’il tentera probablement une poursuite contre les Capitals.

Petite note en terminant : je sais que les articles sont rares depuis le recommencement du blog, mais c’est qu’il ne se passe pas grand chose, et que je n’ai beaucoup de temps à moi par les temps qui courent. Mais attendez le début des camps d’entraînement, dans quelques jours, et ça va repartir de plus belle.

Une question de maturité

Mike Richards (à droite) en des temps plus glorieux.

Mathias Brunet nous a pondu un article très intéressant dans La Presse hier matin au sujet des déboires de Flyers de Philadelphie et de son capitaine, Mike Richards, qui est, semble t-il, trop fêtard. Il dit, entre autres, en parlant de ce Richards :

« […] pourquoi écouter les recommendations d’un Pronger, d’un Timonen ou d’un Laperrière (c’est-à-dire les vétérans de l’équipe) quand, à 24 ans seulement, vous êtes le capitaine de cette équipe et qu’on vient de vous donner 69 millions sur 12 ans? »

Et tout cela m’a fait réfléchir… est-il logique de donner le capitanat d’un club de hockey à un jeune qui, bien que très talentueux et qui a connu une ou deux bonnes saisons dans sa carrière, n’a pas encore prouvé sa valeur ? Ce jeune peut-il remplir les rôles et les besoins qu’on recherche chez un capitaine, à savoir le leadership, le talent, la capacité à prêcher par l’exemple, et, si possible, avoir de l’expérience ?

Pour le savoir, il faut regarder les exemples concrets que nous avons en la matière.

Commençons par le plus célèbre d’entre tous, le deuxième plus jeune capitaine de l’histoire de la Ligue, je parle évidemment du prodige Sidney Crosby. Héritier du titre à 19 ans, il en a impressionné plus d’un en remportant la Coupe Stanley dès sa première saisons comme capitaine. Malgré une blessure, il a connu une grosse saison, a évité la pression et a répondu aux attentes. Mais Sidney Crosby est un joueur à part, avec un caractère bien à lui et un talent incroyable. Mike Richards est excellent, mais n’arrive pas dans cette catégorie. Lire la suite ‘Une question de maturité’



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 7 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 38,935 vues

Pages les plus consultées