Fais moi Latendresse


Rapide comme l’éclair, Yannick nous envoie déjà une deuxième chronique, à mon grand contentement vu mon débordement de travail (= impossibilité d’écrire…). Action!

Un jeu de mots facile pour un joueur qui a toujours eu la vie difficile ; à Montréal du moins. Je vais toujours me rappeler la première fois que j’ai entendu parler de celui que nous allions vite surnommé Tender. J’étais jeune à l’époque et j’étais, comme plusieurs, un amateur de sports qui avait pour représentant de sa religion un certain Ron Fournier. Donc ! Comme tous les soirs, j’écoutais son émission « Les amateurs de sport», et quel n’était pas le sujet? Guillaume Latendresse, bien sûr ! Évidemment, on parlait de ses performances dans les mineurs, de ses premiers coups de patins chez les professionnels et on extrapolait sur son glorieux avenir, mais un appel retint mon attention. Un homme d’une quarantaine d’années venait de marquer à tout jamais le souvenir que j’aurai de Tender :
Ouais, salut, moé c’est Gilles pis j’aime ben ton programme, commence par dire le monsieur en question.
Salut, dit Ron
Guillaume risque d’être un joueur po mal costaud, moé j’te dis ça la Ron.
Pourquoi ?
Et c’est sur cette réponse loufoque que j’attire votre attention :
Ben pace que ya un gros pénis !
Et Ron lui raccrocha au nez.

Tout ça pour dire que c’est de cette façon que j’ai connu Guillaume. Depuis ce jour j’ai toujours suivi avec attention les présences sur la glace de ce joueur, et attendu avec impatience son éclosion. Comme tout le monde, j’ai évidemment connu mes moments de découragement suite à une piètre performance, mais contrairement aux autres j’ai gardé espoir… Et aujourd’hui j’y crois finalement.

C’est que Guillaume n’aurait jamais dû mettre les pieds au Centre Bell, car Montréal possède le talent inégalé de gâcher ses jeunes espoirs. Il n’y a qu’à penser a Chris Higgins, José Théodore, Max Pacioretty, Carey Price (tout reste à prouver dans son cas), Kyle Chipchura et plusieurs autres au courant des dernières années… En fait il l’a connu son éclosion, c’était l’année dernière au côté de Maxim Lapierre. Nous avons vu un Guillaume heureux et à l’aise dans son rôle, mais comment voulez-vous qu’un joueur produise lorsqu’il est jumelé au plombier Tom Kostopoulos ? C’est que, voyez-vous, nous avons trop joué avec Tender ; 1er trio, 2e trio, 3e trio, 4e trio, mineur ou les estrades. Pour produire, un joueur a besoin de stabilité et de développer une chimie avec ses compagnons de trio, ce qui n’a jamais été donné à Latendresse.
Souhaitons que sous la direction d’un nouvel entraineur et entouré de nouveaux coéquipiers notre Tender national retrouve goût au hockey et nous montre tout l’étendue de son talent.

Voici ci-joint une liste des derniers 1er choix du tricolore, depuis 2000, accompagnés de leur équipe actuelle et de leur évaluation chez le CH et après :

2000 –  Ron Hainsey : Trashers. Abominable performance avec le CH. 3e défenseur à Atlanta.
2001 – Mike Komisarek : Maple Leafs. Connaît une bonne progression jusqu’à ce qu’il subisse la pression de la foule.
2002 – Chris Higgins : Rangers. Malgré un énorme talent, il n’a jamais su trouver sa place dans l’organisation.
2003 – Andrei Kostitsyn : Montréal. Manque flagrant de cœur.
2004 – Kyle Chipchura : Ducks. Repêché avant Zajac, Meszaros et Wolski.
2005 – Carey Price : Montreal. Un nouveau Théodore ?
2006 – David Fischer : U. of Minnesota. Tout ça pour ça ?
2007 – Ryan McDonagh : droits aux Rangers. Tant mieux pour lui. Il pourra atteindre son plein potentiel.
2009 – Louis Leblanc : Pauvre lui !

On s’est quitté sans être quittes,
On s’est quitté sans être quitte
Je n’ai pas eu le temps d’y penser
Un peu trop tôt un peu trop vite
– Ginette Reno

Publicités

9 Responses to “Fais moi Latendresse”


  1. 1 Yannick Baumann décembre 14, 2009 à 16:05

    Dr. Charles de marqueur.com pense comme moi.

  2. 2 Laurent décembre 11, 2009 à 16:36

    Ben non Price cest le meilleur goaler dans lest.

  3. 4 Laurent décembre 10, 2009 à 21:26

    Le problème nest pas le recrutement mais le développement.

    • 5 Yannick Baumann décembre 11, 2009 à 11:40

      En fait c’est un peu des deux, mais tu as tout à fait raison notre lacune c’est le développement et c’est ça que j’expliquais. Il n ‘y a qu’à regarder le cas de Hainsey ou de Higgins.

    • 6 Yannick Baumann décembre 11, 2009 à 11:53

      Et…. Le problème avec nos deux gardiens de buts; Price et Théo, c’était à cause de Roland Melançon. Le fait est que cet homme tentait de changer le style du gardien de but et non de travailler sur ses forces.

  4. 9 Julien décembre 9, 2009 à 22:25

    Très bon article encore ! Un peu radical, mais il y a une grande part de vérité dans tout ça, malheureusement…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 9 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 38,988 vues

%d blogueurs aiment cette page :