Après la moisson, la sècheresse


Par Julien Lamoureux

Depuis le lock-out de 2004, peu d’équipes ont connu autant de succès qu’eux. Deux présences en finale d’association, une première place du classement général et, en prime, une saison record de 53 victoires et 113 points. Pourtant, peu d’avenirs sont aussi incertains que celui des Sabres de Buffalo.

Cet été, l’équipe a perdu Daniel Brière et Chris Drury, leur deux co-capitaines, qui étaient aussi les piliers des 2 premiers trios de l’équipe. De plus, Dainius Zubrus, qui avait été acquis à la date limite des transactions, a aussi changé d’adresse. L’attaque a donc passé un mauvais quart d’heure, le verdict : la production offensive des Sabres sera moins impresionante (car elle l’était) qu’en 2006-07.

Les Sabres ne possédaient déjà pas une grosse défensive ; heureusement pour eux, aucune perte n’a été faite de ce bord. Darcy Regier a réussi a convaincre le vétéran Teppo Numminen de rester à Buffalo, et les autres piliers comme Brian Campbell et Jaroslav Spacek sont toujours là. Mais avec la perte d’attaquants, la faiblesse défensive des Sabres sera assurément plus évidente pour cette saison. Ce qui nous amène aux portiers du club, et c’est là qu’a été faite la seule acquisition de l’été : Jocelyn Thibeault sera un adjoint efficace au jeune Ryan Miller. De ce côté, y’a rien à craindre.

Ceci dit, si les jeunes loups, comme Maxim Afinogenov, Thomas Vanek et Tim Connoly (qui prendra probablement place sur le 1er trio après avoir joué sur les 3e et 4e ligne l’an dernier…) peuvent augmenter leur production et surprendre les experts, eh bien les Sabres pourront tout de même se maintenir dans les forces de l’Association Est. Par contre, on ne peut pas dénier que le perte des deux meilleurs et joueurs et leaders de l’équipe fera très, très mal.

Heureusement, la division Nord-Est ne s’est pas améliorée. Je vois tout de même plutôt les Sénateurs au premier rang de cette division cette année, suivis des Sabres.

Une valeur sure chez les Sabres est leur entraineur Lindy Ruff. Il possède toutes les qualités : expérimenté, stratège, sévère… on n’est pas surpris qu’il ait été prétendant au Jack Adams les deux dernières saisons ! Pour le développement des jeunes de l’équipe, Ruff fera assurément un bon travail.

Prédiction : 7e de l’Est

Allez-y maintenant de vos propres prédictions !

1 Response to “Après la moisson, la sècheresse”


  1. 1 kingjp août 22, 2007 à 00:17

    Ne pas oublier l’excellent Jason Pominville.!
    La formation américaine devrait se positioner au allentours de la 5 ou 6ième position! Après une saison de reve pour Thomas Vanek de plus de 40buts.. L’assurance y est ! Je prédit : 6me position de l’est😀

    Merci , signé Kingjp … blake pstuto!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 7 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 38,858 vues

Pages les plus consultées


%d blogueurs aiment cette page :