Posts Tagged 'Pascal Leclaire'

Les voeux pour 2010 de ReligionDuHockey

Religion du Hockey a quelques voeux à faire pour l’année 2010. Voici ce que nous souhaitons.

À Tomas Plekanec, un gros contrat, à Montréal ou ailleurs.
À Mike Cammalleri, une couple de buts.
À Andrei Markov, une année sans blessure, parce qu’on a besoin de lui.
À Ryan O’Byrne, un but (dans le filet adverse).
À Sergeï Kostistyn, une nouvelle occupation nocturne.
À Glen Metropolit, une saison de 100 points.
À Benoit Pouliot, de l’amour.
À Carey Price, un blanchissage avant la fin de la saison.
Aux Montréalais, une équipe glorieuse…
Aux frères Molson, du succès.
Lire la suite ‘Les voeux pour 2010 de ReligionDuHockey’

60 buts dans la mire de Kovalchuk

Quand on regarde les statistiques de la LNH, plusieurs catégories impressionnent. Il y a les 43 points de Vincent Lecavalier, les six blanchissages de Pascal Leclaire… mais la statistique que j’apprécie le plus à date, ce sont les 23 buts d’Ilya Kovalchuk.

23 buts en 27 rencontres, c’est vraiment plus qu’excellent. À ce rythme-là, si le tendance se maintient encore une fois, le Russe réussira 69 buts. Wow ! Il deviendrait le premier joueur en 11 ans (en fait, depuis que Mario Lemieux avait réussi l’exploit) à atteindre le cap des 69 buts.

L’exploit semble d’autant plus accessible que Kovalchuk a connu un début lent, et que son rythme ne cesse de s’accélérer depuis le changement d’entraîneur des Thrashers. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il se fait bien pardonner pour sa saison quelque peu décevante de l’an dernier.

Quel joueur spectaculaire, que bijou pour le hockey ! Il est électrisant et amène une énergie incroyable. Quand il a la rondelle, il est impossible de la quitter des yeux, comme plusieurs joueurs de Russie comme Alex Kovalev et Alexander Ovechkin, qui lui aussi est en voir de passer le cap des 60 buts. La raison a cela est simple, c’est que les Russes mettent tout l’emphase sur le patinage des jeunes joueurs mineurs. Comme ils disent, « à quoi ça sert d’apprendre à un joueur de six ans à faire des sorties de zone ? ». Très bonne mentalité.

Liens
Highlights de Kovalchuk cette saison

Premier quart de saison dans la LNH

Eh oui ! Ça va tellement vite. Mais comme on dit, plus on aime ça, plus ça va vite, n’est-ce-pas ? Je parle évidemment de la saison de la LNH qui en est déjà rendue au quart et qui nous a déjà offert sa part de surprises et de moments forts. On peut enfin commencer à tirer des conclusions plausibles.

Tout d’abord, regardons chez nous, à Montréal. Le Tricolore a connu un début pour le moins surprenant et a contredit les prédictions de beaucoup d’experts. Mais est-ce-que ce sera un feu de paille ? Mon opinion est que le Canadien ne se fera pas avoir deux ans consécutifs de la même manière ; une baisse de régime est à prévoir, mais j’ai espoir que notre équipe terminera entre la 5e et la 7e position de l’Est. Alex Kovalev atteindra probablement le plateau des trente buts, si ce n’est pas des quarante, et celui des 70 points. Jusqu’à maintenant, il répond bien suite à sa saison décevante de l’an dernier.

Les Senateurs et les Red Wings forment certainement les deux formations les plus complètes de la LNH. Avec respectivement cinq et sept défaites, ils mènent leurs conférences. Les Hawks de Chicago, les Blue Jackets de Columbus et les Islanders de New York sont probablement les équipes les plus surprenantes. Les Blackhawks comptent sur une fillière de jeunes assez impressionante, et n’eût été de l’absence (encore) de Martin Havlat pour cause de blessure, peut-être pourraient-ils rivaliser avec les Wings pour le premier rang de l’Ouest. Les Blue Jackets, eux, se résument en un nom : Pascal Leclaire, ce premier choix au repêchage qui vient d’éclore. Finalement, à Long Island, ce sont les acquisitions et les mouvements de personnel de Garth Snow qui apportent une nouvelle vie au Nassau Colisseum.

Si certains surprennent, d’autres déçoivent ; c’est le cas des Capitals, qui occupent le dernier rang de la LNH alors qu’on croyait voir le lumière au bout du tunnel là-bas. Les prouesses d’Alexander Ovechkin ne parviendront pas à amener cette équipe en séries. Les Penguins connaissent eux aussi des difficultés. Sidney Crosby est toujours aussi dominant, mais il ne peut tout faire seul, et les débuts de saison décevants de Jordan Staal et Marc-André Fleury n’aide pas la cause des Pens. Dans l’Ouest, on ne fait pas face à beaucoup de déceptions, à part peut-être les Oilers qui sont toujours aussi pathétiques et qui se trouvent tout en bas du classement.

Visitez RdH demain, pour la suite de cette chronique qui concernera les performances individuelles et les accomplissements de certains joueurs.

[+/-] Lecavalier en feu !

Voici encore une fois la chronique +/-, sur les joueurs les plus « hots » et les plus « cold » de la LNH actuellement.

Les plus

LNH - Lecavalier obtient cinq points dans un gain de 6 1 du LightningVincent Lecavalier Il s’est hier soir emparé du premier rang des marqueurs grâce à une récolte de cinq points (2-3) menant ainsi les siens à une victoire de 6 à 1 sur les pourtant puissants Canes de la Caroline. Le réveil du Lightning, cette semaine, qui connaissait auparavant des difficultés, est grandement dû à ces grandes performances du grand numéro 4.

Henrik Lundqvist J’en ai souvent parlé et avec raison : Lundqvist est probablement la grande raison pour laquelle les Rangers peuvent maintenir une fiche supérieure à .500. Avec l’offensive qui déçoit, le Suédois a dû prendre les choses en main.

Ilya Kovalchuk Quel joueur ! Ce Russe m’impressione grandement à date. Après une saison décevante l’an dernier, il semble en meilleure forme que jamais. Si vous avez l’occasion de regarder ses séquences sur YouTube, vous remarquerez son maniement de rondelle et ses lancers fulgurants…

Andrei Markov Toujours aussi discret dans le vestiaire, Markov est en voie de connaître sa meilleure saison offensive en carrière. En marquant, il y a deux jours, contre les Leafs, il égalait son total de buts de la saison dernière au complet. En plus de tout celà, il excelle dans son territoire. Le Canadien a entre les mains un défenseur très complet.

Autres à mentionner Henrik Zetterberg, Patrick Kane, Niklas Lidstrom, David Setoguchi, Chris Mason, Pascal Leclaire, Sidney Crosby, Tim Thomas…

Les moins

Michael Ryder Sa rétrogradation sur le troisième trio est amplement méritée. Malgré une amélioration de son jeu défensif, Michael Ryder n’arrive pas à marquer, et c’est pour « la rentrer d’dans » qu’on le paye.

David Vyborny Un seul but en 17 matchs et sept points au total, c’est un début décevant pour Vyborny. Pas vraiment à l’image des Blue Jackets qui eux, connaissent de bons moments.

Marc-André Fleury Ses performances irrégulières n’aident pas les Penguins qui ont une fiche en dessous de .500. Crosby ne peut pas donner la victoire au Pen’s à chaque rencontre.

Autres à mentionner Martin Brodeur, Patrik Elias (et les Devils en général), Maxim Afinogenov, Jordan Staal, l’attaque des Rangers…

Mes choix après un mois

La Ligue Nationale a amorcé sa saison depuis un mois environ, et déjà, certains joueurs se démarquent du lot. J’ai donc décidé de remettre mes trophées selon les performances accumulées jusqu’à maintenant. Pour chaque honneur, j’ai choisi trois joueurs comme nominé mais un seul comme gagnant ; le gagnant est en gras.

Calder [meilleure recrue] : Jonathan Toews, Patrick Kane, Sam Gagner
Un choix facile ici. Sans Kane, les Hawks seraient probablement beaucoup plus bas au classement. Il mène les recrues de la Ligue actuellement 19 points. Pour plus d’informations sur les recrues, lisez cet article.

Hart [joueur le plus utile à son équipe] : Henrik Zetterberg, Henrik Lundqvist, Daniel Alfredsson
Zetterberg est en voie de connaître la saison de sa carrière. Avec son comparse de toujours, Pavel Datsyuk, il est en train de brûler la Ligue Nationale, tout simplement. Ses 26 points le placent au sommet des pointeurs de la LNH devant les Crosby, Lecavalier et Alfredsson.

Jack Adams [meilleur entraîneur] : John Paddock, Mike Babcock, Ken Hitchcock
Avec une bande de jeunes qui arrivaient au début de la saison en tant que négligés dans la conférence Ouest, Hitchcock a été excellent pour amener ses joueurs à un autre niveau, et pour la première fois de leur histoire, les Blue Jackets peuvent espérer aux séries.

Norris [meilleur défenseur] : Niklas Lidstrom, Andrei Markov, Sergei Gonchar
Les statistiques de ces trois défenseurs sont assez similaires ; chacun a autour de quinze points jusqu’à maintenant. Mais ce qui les différencie, ce sont les +/- : 0 pour Markov, -5 pour Gonchar et… +13 pour Lidstrom ! Lidstrom prouve qu’il est encore un des meilleurs défenseurs de la LNH avec ce début de saison encore une fois majestueux.

Vezina [meilleur gardien] : Pascal Leclaire, Martin Gerber, Chris Osgood, Henrik Lundqvist
Je ne peux m’empêcher de placer quatre candidats ici tant la compétition est forte. Et au début de la saison, j’aurais été surpris de voir trois de ces quatre candidats. J’aurais plutôt vu Brodeur et Luongo faisant une chaude lutte à Lundqvist. Et c’est ce dernier à qui je décerne le prix de meilleur gardien. Il a huit victoires, dont la moitié par blanchissages, et une moyenne d’arrêts de .940. Il est exceptionnel et permet à son équipe qui est en difficulté offensivement ces temps-ci, d’espérer gagner à chaque match.

Tricolore [meilleur joueur du Canadien] : Cristobal Huet, Saku Koivu, Andrei Markov
Le Français mérite l’honneur de justesse devant ses deux coéquipiers. Il connait encore une fois un bon début de saison et offre lui aussi une chance de gagner au CH match après match.

À votre tour de décerner des prix !

Lundqvist : une force dominante

henriklundqvist4.jpgHenrik Lundqvist a, depuis son entrée en LNH, tout brûlé sur son passage : après une saison recrue passée dans l’ombre d’autres jeunes tels Sidney Crosby ou Alexander Ovechkin, il a l’an dernier été le négligé des trois candidats au trophée Vezina, Martin Brodeur et Roberto Luongo étant les deux autres nominés.

On parle beaucoup de Pascal Leclaire depuis le début de l’année, mais on ne remarque pas beaucoup, dans les médias montréalais, les miracles réalisés par Lundqvist. Le jeune gardien de 25 ans a des statistiques assez impressionantes au niveau des blanchissages (4, 2e de la LNH), du pourcentage d’arrêt (.940) et de la moyenne de buts accordés (1.62). Sa fiche de victoires-défaites (8-7-1) est simplement attribuable aux déboires de l’équipe devant lui qui n’arrivait simplement pas à gagner en début d’année. Et quand la moyenne du gardien est sous deux buts contre par match, c’est que l’offensive doit tout simplement faire mieux.

Depuis le 29 octobre, les Rangers semblent de retour en force avec cinq victoires en six matchs, mais ils doivent attribuer une fière chandelle à Lundqvist qui a accordé deux buts ou moins à cinq reprises durant cette séquence. L’attaque ne semble pas avoir débloqué, ces succès sont donc dus à la défensive new-yorkaise.

En attendant de voir les Gomez, Drury, Jagr et cie débloquer, on devra donc se concentrer sur Lundqvist. Et si, en fin de saison, les Rangers peuvent participer aux séries éliminatoires, ils devront féliciter grandement leur gardien suédois pour son magistral début de saison.

Si la tendance se maintient…

Vous avez peut-être déjà regardé l’émission « Face à face », sur RDS ; souvent à la fin du show, les deux animateurs font la chronique « Si la tendance se maintient ». Voici donc quelques statistiques que j’ai trouvées intéressantes et que j’exposerai en m’inspirant de la manière « Face à face ».

Si la tendance de maintient…

Henrik Zetterberg recoltera 141 points. Cette saison est très bien partie pour Zetterberg qui mène actuellement la LNH pour les points, et le plateau de 140 points semble accessible pour lui.
Ilya Kovalchuk marquera 70 buts. Kovalchuk est tout feu tout flamme ces temps-ci, au grand bonheur des Thrashers. Mais je me demande s’il pourra dépasser de beaucoup les 50 buts, alors on peut presque oublier ça pour les 70.
Scott Gomez fera 35 points. C’est mal parti pour l’acquisition des Rangers, et s’il ne se réveille pas, il pourrait connaître une saison très décevante.
Saku Koivu finira avec 82 points. Koivu améliorera-t-il son record de points en une saison et atteindra-t-il le cap des un point par match cette année ? La constance seulement lui permettra de réussir.
Chris Phillips complétera la saison avec +88. Pourquoi pas ? Les Sens jouent tellement bien, je serais surpris que plus que quelques joueurs finissent dans les +/- négatifs.
Pascal Leclaire récoltera 44 victoires et… 31 par blanchissage ! La révélation de l’année jusqu’à présent, Leclaire a déjà cinq blanchissages, mais il ne pourra manifestement par continuer comme ça toute l’année.
Martin Brodeur gagnera 23 matchs. Ayoye : début très décevant pour Brodeur et les Devils. La saison s’annonce longue.
… les Senateurs compileront une fiche de 75-7-0-0. Les Senateurs ont beau connaitre tout un début, je serais surpris de les voir assez constant pour ne subir que 7 défaites au total.
… les Rangers accorderont 135 buts. Henrik Lundqvist est en grande forme ces temps-ci, mais il ne pourra maintenir la cadence ainsi toute la saison ; sa défensive faible paraîtra à un moment ou à un autre.



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 7 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 38,358 vues

Pages les plus consultées


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.