Posts Tagged 'Dany Heatley'

Team Canada : des prédictions (1)

La défaite en quarts de finale à Turin 2006 avait fait mal...

Les experts de RDS.ca ont fait leur choix : ils ont conçu les alignements qu’ils aimeraient voir pour Équipe Canada lors des Jeux Olympiques qui auront lieu cet hiver (en février) à Vancouver/Whistler. J’irai donc moi-même de mes prédictions (en commençant aujourd’hui par les trios d’attaque) pour cette équipe. Notez bien que je n’ai pas lu les prédictions des gars de RDS pour faire les miennes.

1er trio : Nash-Crosby-Iginla
Aucun doute pour moi là-dessus. Je ne vois pas de combinaison qui pourrait mieux se compléter entre elle. Nash est un gros gars qui peut foncer au filet et prendre des retours en plus de voiler le gardien, mais a aussi de très bonnes mains et peut amener la rondelle jusqu’au filet lui-même. Crosby, malgré qu’il fait plutôt des buts cette année, est un passeur-né. Il servira ses ailiers à merveille et pourra créer des jeux que les défenseurs adverses ne pourront même pas imaginer. Jarome Iginla, quant à lui, est un hybride entre les deux, et si on lui donne deux aussi bons joueurs que ça, il va faire du maudit bon boulot. En plus, il est assez robuste. Lire la suite ‘Team Canada : des prédictions (1)’

Si la tendance se maintient

J’ai déjà joué à ce jeu il y a quelques saisons. Le principe est simple ; il suffit de regarder les statistiques de certains joueurs à ce moment-ci et de les rapporter sur une saison complète par un simple calcul mathématique (le théorème des proportions !). Ensuite, il reste à voir si ces statistiques/prédictions sont plausibles ou totalement incroyables…

Marian Gaborik : 80 matchs joués, 67 buts + 51 assistes = 118 points
Dans le cas de Gabo, la stat la plus surprenante serait celle des matchs joués ! Eh oui, il a acquis la triste réputation d’un des joueurs les plus fragiles de la LNH. En tout cas, à date, Gaborik ne semble plus importuné par ces problèmes d’hernie qui l’ont fait ch*** par le passé ; il n’a raté que deux matchs à date, et semble t-il que ses problèmes n’étaient pas liés à ses anciennes blessures. Heureusement, il est aussi reconnu pour un vrai talent aussi, celui de marqueur. Et cette saison pourrait être la bonne pour lui. Même dans une équipe sans grand passeur, le numéro 10 pourrait devancer, et de beaucoup, ses principaux rivals, tels les Ovechkin et Heatley de ce monde. Une saison de 60 à 70 buts est dans la mire du joueur. Les Rangers se sont acheté tout un talent, et certains ne vont au Madison Square Garden que pour voir le Gabo Show !

Joe Thornton : 21 buts + 87 assistes = 109 points
Ce joueur, tout un passeur, devrait selon moi faire encore mieux que ça, dans les 100 passes comme il l’a déjà fait serait envisageable je crois. Il commence à peine à connaître son nouvel ailier Dany Heatley, et le duo, affublé de Patrick Marleau, va faire encore plus de ravage qu’il n’en a fait à date d’ici la fin de l’année.
Lire la suite ‘Si la tendance se maintient’

Le premier trio des Flames en feu !

Lecavalier-St.Louis-Prospal, Alfredsson-Spezza-Heatley… deux très gros trios qui ne cesse de nous impressioner depuis le début de l’année. Ils peuvent sans conteste changer un match à eux seuls. Par contre, depuis une semaine, un trio surpasse tous les autres de la LNH et c’est celui formé par Daymond Lankgow, Jarome Iginla et Kristian Huselius.

Ils ont mené les Flames à quatre grosses victoires cette semaine, permettant aussi à Mike Keenan de signer sa 600e victoire comme coach. La victoire la plus marquante a surement été celle de 9-6 contre le Lightning… assez incroyable, 15 buts marqués dans la partie ! Iginla et Huselius ont tous deux réussis le tour du chapeau. Aussi, hier, dans une victoire de 5-3, cette ligne a récolté tous les buts.

Keenan a donc finalement trouvé une combinaison gagnante après avoir joué un peu avec ses trios tout le long du début de la saison. Le perdant là-dedans est sûrement Alex Tanguay qui se trouve relégué à la deuxième unité offensive…

Trois Québécois dans la top 10 !

Trois joueurs québécois se trouve actuellement dans le top 10 des meilleurs marqueurs de la LNH ; il s’agit de Vincent Lecavalier (premier avec 51 points), Paul Stastny (neuvième avec 40 points) et Martin St.Louis (dixième ex-aequo avec 39 points).

La nouvelle réalité

Avec la nouvelle réalité de la LNH, est arrivée une parité assez forte dans la LNH. Le classement est toujours serré et ce jusqu’à la fin de la saison ; souvenons nous du match historique qui a déterminé de la saison du Canadien et des Leafs l’an passé. C’est vraiment un point positif de la nouvelle LNH instaurée par Gary Bettman.

Mais le plafond salarial et les restrictions amènent les directeurs-généraux à de nouvelles stratégies ; on a déjà senti la diminution des transactions depuis quelques temps. Les échanges de joueurs importants se font très rares.

Du côté des contrats, aussi, il y a eu du changement ; pas tant dans les salaires eux-mêmes, mais surtout dans les durées. Après le spectaculaire contrat de 15 ans à Rick DiPietro l’an dernier, cet été, lors de la période d’agents libres, on a encore eu droit à des signatures à (très) long terme : Jason Spezza, Dany Heatley, Daniel Brière, Tomas Vanek, Pavel Datsyuk et Scott Gomez, pour ne nommer qu’eux, ont tous signé des contrat de six saisons ou plus.

Le dernier exemple en lice : aujourd’hui, les Flyers ont offert à Mike Richards un contrat de 12 ans pour près de 70 millions de dollars. 12 ans ! Il sera lié à cette équipe jusqu’à 2020, à moins d’un échange.

Je ne dis pas ici que c’est une bonne chose. À la place de dégénérer sur le prix des joueurs, comme avant le lock-out, on dégénère sur la durée. Pas vraiment mieux, et dans quelques années, certaines équipes vont peut-être avoir de mauvaises surprises. Mais le fait est que je ne peux rien y changer, et que cette nouvelle mode semble prendre son envol…

Les Flyers sont probablement l’une des équipes qui s’est le plus tourné vers cette nouvelle génération de contrats ; leurs adversaires ce soir, le Canadien, sont à l’opposé.

Cette saison, Bob Gainey aura donc des décisions importantes à prendre dans le cas de deux de ses joueurs les plus prometteurs, Chris Higgins et Mike Komisarek. Gainey, plutôt conservateur, osera-t-il briser la barrière et suivre la nouvelle vague ? Dossier à suivre…

Notre Français national mène les gardiens…

Une autre abération du hockey (plus précisément, du match des étoiles) ! Notre cher Grenoblois national, Cristobal Huet, mène le scrutin chez les gardiens de l’Est…

Incroyable, il n’est même pas dans mon top 5 de l’Est jusqu’à maintenant, alors si il est partant au match des étoiles, je ne comprendrai vraiment pas. Henrik Lundqvist, Tim Thomas, Martin Biron, Martin Gerber et Cam Ward méritent plus leur place que Huet.

Alors si Cristo se rend au match des étoiles, je serai content de voir un représentant du CH à Atlanta, mais ça me confirmera une fois de plus le ridicule de ce "vote des partisants"…

Les gardiens de l’Est

Pendant qu’on est dans le vif du sujet, laissez-moi vous dire que je suis passablement surpris par les gardiens qui dominent dans l’Est. Martin Biron, Martin Gerber et Cam Ward sont trois gardiens qui sont de retour après des absences et/ou des saisons décevantes dans la LNH. Tim Thomas quant à lui est un bon gardien, sans plus ; pourtant il mène toute la Ligue au chapitre du pourcentage d’arrêts. Il est un gros morceau des Bruins jusqu’à présent.

Kovalev, Heatley et Brière…

Alex Kovalev se trouve actuellement au 13e rang des franc-tireurs de la LNH et ma foi, je crois qu’on peut se satisfaire grandement de cette performance. Après une saison de 12 buts l’an dernier, Kovy est actuellement à égalité avec Sidney Crosby, Mike Cammalleri, Daniel Brière, Dany Heatley et plusieurs autres pour les buts marqués. Évidemment, il ne peut pas se comparer à certains de ces joueurs au niveau des points au total, mais je me réjouis tout de même du jeu de Kovalev.

Quelques mots sur le CH

Je ne veux pas trop entrer dans les détails, mais le Canadien n’est pas encore sur la bonne voie… une victoire contre les Leafs, 14e de l’Est, c’était la moindre des choses. Ils ont même accordé 30 tirs ou plus pour un quatrième match de suite. Le test sera vendredi contre les Devils ; si on ne parvient pas à se regrouper offensivement, les chances de gagner sont minces.

Une illusion dans le désert ?

Vous avez probablement entendu parler d’Ilya Bryzgalov et de ses prouesses récentes avec sa nouvelle équipe, les Coyotes de Phoenix. En quatre matchs, il a autant de victoire, une blanchissage et seulement cinq buts accordés. Ça a été assez bon pour qu’il remporte la 2e étoile de la semaine dans la LNH. Il a aussi ramené les Coyotes au-dessus de la barre des .500.

Est-ce une illusion ? Ce qui est sûr, c’est que Bryz ne peut pas aller plus haut que où il est actuellement ; il ne peut donc que redescendre. Personnellement, je crois que l’adrénaline et la joie d’avoir la confiance de son entraîneur (il est enfin le numéro un officiel d’une équipe) le pousse à de bonne performances. Je ne veux cependant rien enlever à Bryzgalov, et il est possible qu’avec lui devant le filet, les Coyotes participent aux séries… enfin…

Seul le temps nous le dira !

Si la tendance se maintient (2)

Après un quart de saison, les résultats de mon petit jeu "si la tendance se maintient" pourraient sembler plus réalistes… allons-y tout de suite.

Vincent Lecavalier finira la saison avec 136 points. Faisable.
Les Senateurs cumuleront une fiche de 60-19-13. Pas mal plus réaliste !
Martin Brodeur obtiendra 32 gains.
Les Rangers (also knows as : Henrik Lundqvist) accorderont 160 buts.
Dany Heatley et Filip Kuba mèneront la LNH avec +60.
Ilya Kovalchuk marquera 67 fois.

Eh voilà, on est maintenant face à des statistiques pas mal plus réaliste ! J’aimerais particulièrement voir Kovalchuk faire 67 buts.

Les Senateurs invincibles ?

Les Senateurs d’Ottawa connaissent un début de saison incroyable, avec une fiche de 11 victoires en 12 rencontres. Perché du haut du deuxième rang de la LNH, Ottawa regarde les autres équipes de haut, et avec raison.

Depuis le début de l’année, seuls les Hurricanes de la Caroline ont réussi à les battre, et ce fût un match très serré qui s’est terminé avec un écart d’un seul but. Et surprenemment, jusqu’à maintenant, ce n’est pas l’attaque qui fait tout le travail ; évidemment, les vedettes Dany Heatley, Jason Spezza et Daniel Alfredsson connaissent des débuts à la hauteur de leur réputation, mais ce qui fait la différence, c’est sans aucun doute les performances défensives. Avec seulement 25 buts contre, les Sens se tiennent parmi les meneurs de la Ligue, ce qui constitue relativement une surprise.

La défensive est assez diversifiée et a beaucoup de profondeur : tous les joueurs savent se débrouiller dans leur territoire, mais certains comme Andrej Meszaros, Joe Corvo ou Wade Redden sont capables de bien produire offensivement. La différence est pourtant devant le filet, alors que Ray Emery et Martin Gerber peuvent tous deux faire office de gardien numéro un et ce, match après match. Le retour en force du Suisse constitue une belle surprise pour les dirigeants des Senateurs qui devraient selon moi conserver cette profondeur devant le but plutôt que d’échanger Gerber à une équipe en besoin.

Est-ce l’année de la victoire pour les Sens ?

Attaque en panne Les Rangers ont chanceux hier de compter sur Henrik Lundqvist (qui est littéralement en feu) et sur une défensive étanche pour battre les Devils 2-1 en fusillade. En effet, leur offensive, qui sur papier est certainement l’une des plus explosives de la Ligue Nationale, n’a rien cassé jusqu’à présent. Faudrait peut-être se réveiller, parce que le gardien ne peut pas tout faire.

Retour en force Je vous parlais hier des difficultés qu’éprouvait le Wild du Minnesota avec les pertes successives de Marian Gaborik, Pavol Demitra et Niklas Backstrom ; eh bien, avec ces trois joueurs de retour dans l’alignement, le Wild a réussi à battre à plate couture les pauvres Flames par la marque de 4-1.

Premier but de Perron dans une cause perdante La recrue québécoise des Blues de St.Louis David Perron a marqué son premier but hier dans une défaite de 3-2 de son équipe contre les Hawks de Chicago. Ces deux équipes là surprennent jusqu’à maintenant ; elles occupent respectivement le 7e et 8e rang de l’Association Ouest.

La chronique +/-

Voici maintenant une toute nouvelle chronique que j’écrirai régulièrement sur ReligionDuHockey : il s’agit des "plus" et des "moins".

En fait, c’est une liste de joueurs ou d’équipes qui connaissent de bons résultats ou au contraire, de nombreuses contre-performances depuis quelques temps.

*à noter que le nom de "Chronique +/-" ne vient pas de moi, c’est en fait une idée que je vue sur un blog il y a quelques temps ; par contre, vu que ce blog n’est plus à jour et semble fermer, j’ai décidé d’utiliser ce nom car je le trouvais très bien*

Les plus

Le Wild du Minnesota Avec 6 victoires en 7 matchs et aucune défaite en temps réglementaire, le Wild est l’équipe à battre dans l’Ouest depuis le début de l’année. Avec 13 points sur une possibilité de 14, la troupe de Jacques Lemaire se trouve au sommet de sa division et au deuxième rang dans la LNH (les Senateurs, seule équipe à les surpasser, ont deux matchs de plus de joués). La clé du succès est simple : une défensive solide, des gardiens en feu et une attaque qui en fait juste assez, match après match. Lisez plus sur le Wild ici.

Les Senateurs d’Ottawa Encore une fois, Ottawa domine la LNH. C’est trop tôt pour parler, mais partis comme ils le sont, ce sera difficile de les battre et de les surpasser au classement. Sans disposer d’une défensive extrêmement étanche (ils ont accordé 18 buts, deux fois plus que le Wild), on peut dire que Martin Gerber les a gardés dans la plupart des matchs et est redevenu le gardien dominant qu’il était il y a deux ans avec les Canes. Mais le plus incroyable, c’est l’attaque de cette équipe, qui produit match après match. Daniel Alfredsson, Dany Heatley et Jason Spezza forme sans contredit le meilleur trio de la Ligue Nationale.

Paul Stastny Après une saison recrue qui a surpris à peu près tout le monde, le fils de Peter Stastny est de retour en force. Il est au deuxième rang de la LNH au niveau des points avec 14, et au premier lorsqu’on regarde la moyenne de points par match, qui est de 2.00. On le voit déjà comme le remplacent de Joe Sakic lorsque celui-ci prendra sa retraire ; en fait, dès cette saison, avec deux aussi bons centres, l’Avalanche est prétendante à la Coupe Stanley.

Autres à mentionner Les Hurricanes de la Caroline, Henrik Zetterberg, Mike Cammalleri, Mats Sundin… Lire la suite ‘La chronique +/-‘

Les erreurs

Kostopoulos gâffe Quelle grosse gaffe de Tom Kostopoulos, qui a donné sur un plateau d’argent le but gagnant du match d’hier aux Senateurs. Vous avez surement déjà vu la séquence, alors je n’ai pas besoin de la décrire. Mais je trouve ça plate pour Kosto, qui selon moi avait connu un bon match jusque là et qui était pas pire depuis le début de l’année dans des missions défensives. Quant à la performance de Price, je dis qu’il ne faut simplement pas le blâmer pour la défaite. Oui, il a accordé un mauvais but, mais par la suite s’est bien repris. En fait je trouve deux causes directes à la défaite : l’erreur de Kostopoulos, et le but de Heatley qui aurait dû être refusé car le joueur des Senateurs a fait de l’obstruction (accidentelle, mais c’en est quand même) à Patrice Brisebois.

Le meilleur trio de la LNH Heatley – Alfredsson – Spezza. Sans aucun doute le meilleur trio de la Ligue Nationale. Trois joueurs qui se complètent bien, on y retrouve expérience, vitesse, talents de passeur, bon sens du jeu, de bonnes mains, de la robustesse et des talents de marqueur. Au total, ces trois joueurs ont 36 points, et ils sont tous trois dans le top 6 des marqueurs.

Atlanta gagne ! Les Thrashers ont enfin gagné. Lors de ce premier match après le congédiement de Bob Hartley, l’équipe de la Georgie a explosé et a marqué 5 buts dans une victoire de 5-3 sur les Rangers. Marian Hossa, de retour dans la formation, a marqué une fois et obtenu une passe…

Calgary de retour en force Les critiques de Mike Keenan à propos de ses joueurs ont peut-être porté fruit ; en tout cas, depuis ces déclarations, les Flames ont trois victoires consécutives. Hier, ils ont battu 4-3 les pauvres Kings de Los-Angeles qui s’enfoncent de plus en plus. Bien que Jarome Iginla et Alex Tanguay soient quelque peu silencieux, d’autres joueurs prennent la relève. Daymond Langkow et Kristian Huselius connaissent notamment d’excellents débuts.

Biron est en feu Martin Biron, des Flyers, est en feu. Il vient de réaliser deux blachissages de suite ; son plus récent était hier, dans une victoire de 4 à 0 sur les Devils, (qui, comme les Kings, ne vont pas très bien). En 6 matchs cette année, Biron a 5 victoires et une seule défaite. Il faut dire que son attaque l’aide. Mais cette saison est-elle en voie de devenir la meilleure en carrière de Biron ?

Lapierre rappelé ? Avec la blessure à Garth Murray, on pense à rappeler Maxim Lapierre. J’en serais heureux, à une condition : Lapierre doit jouer. Si il est pour passer tous les matchs dans les estrades, autant le laisser à Hamilton.



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 7 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 38,257 vues

Pages les plus consultées


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.