Archive for the 'Compétitions internationales' Category

Le hockey en 2009, de J à Q

Mais qui peut bien se cacher derrière la lettre L ?

La suite.

J comme John Tavares. Dominant dans la OHL, impressionnant au Championnat mondial junior 2009… tout a été dit sur John Tavares avant même qu’il ne soit repêché dans la LNH. Lorsque les Islanders ont mis la main dessus, on a parlé d’un sauveur pour cette équipe en reconstruction. Par contre, aujourd’hui, un constat persiste : bien que les Isles soient améliorés cette année, il faudra plus qu’un bon jeune pour redresser la situation. L’attaque n’est pas mauvaise et repose sur de bons éléments, mais en défense et devant le filet (en passant, où est passé Rick DiPietro ?), ça fait dûr.

K comme KHL. J’ai vu une statistique intéressante récemment : en 1999, il y avait 66 joueurs russes dans la Ligue Nationale de Hockey. Aujourd’hui, il en reste 29. La cause de tout ceci ? Évidemment, c’est la KHL (Kontinental Hockey League), la nouvelle ligue russe de hockey menée par des multi-milliardaires, des géants de l’industrie pétrolière. Ces bonzes aux poches pleines font des pieds et des dollars pour garder leurs jeunes joueurs chez eux et pour rappatrier leurs plus vieux. Un joueur de 2e-3e trio peut espérer avoir un meilleur salaire en Russie qu’ici, alors plusieurs décident de retourner à la maison ; on a qu’à regarder ce qui est arrivé avec Alexander Perezhogin et Alexei Emelin, deux anciens du Tricolore qui jouent maintenant en Europe. Heureusement, les meilleurs, les Kovalchuk, Malkin, Gonchar et autres Ovechkin resteront. Mais à long terme, la LNH pourrait perdre une source de joueurs de grand talent. Lire la suite ‘Le hockey en 2009, de J à Q’

Du gambling

Un air de déjà-vu pour Bergeron, Crosby et Perry.

Pour commencer, voici la liste des joueurs sélectionnés par Steve Yzerman pour les Jeux Olympiques de Vancouver 2010.

Gardiens :
Martin Brodeur (New Jersey)
Roberto Luongo (Vancouver)
Marc-André Fleury (Pittsburgh)

Attaquants:
Patrice Bergeron (Boston)
Sidney Crosby (Pittsburgh)
Ryan Getzlaf (Anaheim)
Dany Heatley (San Jose)
Jarome Iginla (Calgary)
Patrick Marleau (San Jose)
Brenden Morrow (Dallas)
Rick Nash (Columbus)
Corey Perry (Anaheim)
Mike Richards (Philadelphie)
Eric Staal (Caroline)
Joe Thornton (San Jose)
Jonathan Toews (Chicago)

Défenseurs:
Dan Boyle (San Jose)
Drew Doughty (Los Angeles)
Duncan Keith (Chicago)
Scott Niedermayer (Anaheim)
Chris Pronger (Philadelphie)
Brent Seabrook (Chicago)
Shea Weber (Nashville) Lire la suite 'Du gambling'

Team Canada : des prédictions (2)

Brodeur en 2002, lorsque le Canada a gagné la médaille d'or.

Voici maintenant la suite de mon article de l’autre jour, avec mon idée sur la défensive que devrait avoir Team Canada cet hiver pour gagner la médaille d’or. Je donnerai des numéros à ces groupes de défenseurs ; par contre, cela ne reflétera pas nécessairement le temps d’utilisation que j’aimerais qu’ils aient car ces duos défensifs auront certainement des rôles différents entre eux.

1er duo : Green-Boyle
Ce duo est très clairement à caractère offensif, et devra être utilisé lorsque le Canada est en avantage numérique ou qu’il a absolument besoin d’un but. Green (35 points) et Boyle (31 points) sont deux des trois meilleurs pointeurs chez les défenseurs cette année et peuvent faire un boulot incroyable en attaque. Les deux sont de savants passeurs et le premier est aussi un marqueur redoutable, comme on a pu le voir l’an dernier.

2e duo : Seabrook-Keith
Assez inattendu comme duo, non ? Ce serait encore une fois deux nouveaux pour l’équipe canadienne. La raison pourquoi je place ces joueurs ensemble est la même que pour le trio Heatley-Thornton-Marleau : ils font partie de la même équipe, se connaissent, se complètent bien et connaissent d’excellentes performances ensemble. Ils ont un style un peu différent, Keith étant plus porté vers l’attaque, comme en témoignent ses 31 points à date cette année, mais il peut la jouer défensif aussi. Seabrook est le contraire : il pourra contrer les meilleurs attaquants adverses comme il le fait à longueur d’année pour les Blackhawks mais sait aussi se servir de son bâton pour relancer l’attaque et déjouer les patineurs adverses. Lire la suite ‘Team Canada : des prédictions (2)’

Team Canada : des prédictions (1)

La défaite en quarts de finale à Turin 2006 avait fait mal...

Les experts de RDS.ca ont fait leur choix : ils ont conçu les alignements qu’ils aimeraient voir pour Équipe Canada lors des Jeux Olympiques qui auront lieu cet hiver (en février) à Vancouver/Whistler. J’irai donc moi-même de mes prédictions (en commençant aujourd’hui par les trios d’attaque) pour cette équipe. Notez bien que je n’ai pas lu les prédictions des gars de RDS pour faire les miennes.

1er trio : Nash-Crosby-Iginla
Aucun doute pour moi là-dessus. Je ne vois pas de combinaison qui pourrait mieux se compléter entre elle. Nash est un gros gars qui peut foncer au filet et prendre des retours en plus de voiler le gardien, mais a aussi de très bonnes mains et peut amener la rondelle jusqu’au filet lui-même. Crosby, malgré qu’il fait plutôt des buts cette année, est un passeur-né. Il servira ses ailiers à merveille et pourra créer des jeux que les défenseurs adverses ne pourront même pas imaginer. Jarome Iginla, quant à lui, est un hybride entre les deux, et si on lui donne deux aussi bons joueurs que ça, il va faire du maudit bon boulot. En plus, il est assez robuste. Lire la suite ‘Team Canada : des prédictions (1)’

La fin des joueurs de la LNH aux Olympiques ?

L’admission des joueurs professionnels de la LNH aux Jeux olympiques d’hiver est une décision qui n’a jamais vraiment fait l’unanimité. Évidemment, certains joueurs se trouvent choyés de représenter leur pays et pensent qu’il s’agit d’une expérience unique. D’un autre côté, avec le calendrier de fous d’aujourd’hui, d’autres préfèrent se concentrer sur leur équipe et se préparer pour le dernier droit de la saison.

L’addition des joueurs professionnels aux J.O. a bien sûr ajouté de l’interêt des fanatiques pour cette compétition. Il est rare qu’on peut admirer du hockey où s’affrontent les meilleurs joueurs au monde et où les infractions sont très rares et les bagarres inexistantes. Les émotions sont parfois plus fortes que lors d’une finale de la Coupe Stanley, et cela ne touche pas les partisants d’une ville mais rejoignent plutôt ceux d’un pays au complet. La fierté de la victoire en est d’autant plus grande.

Malgré tout, avec le calendrier surchargé et ce "mauvais timing" des Jeux olympiques qui arrivent quelques semaines seulement avant la fin de la saison, c’est parfois difficile de tout concilier. En 2010, à Vancouver, tout cela sera acceptable pour les joueurs qui n’auront qu’à se déplacer à l’intérieur même du continent américain. Mais en Sotchi, où auront lieu les Olympiques quatre ans plus tard, le décalage horaire et les longs trajets d’avion affecteront beaucoup les vedettes et cela coûtera cher aux équipes qui envoient plusieurs représentants, comme les Senateurs ou les Red Wings. Un désavantage non-négligeable.

Il y a aussi la possibilité de blessures, comme ce qui est arrivé à Dominik Hasek à Turin il y a deux ans. Les joueurs jouent souvent ce qui augmente bien entendu le risque de blessures.

Pas de doute donc que les joueurs professionnels seront à Vancouver dans deux hivers, mais Gary Bettman et le comité de la LNH devront prendre de grosses décisions en ce qui concerne les J.O. suivants.



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Joignez-vous à 7 followers

Catégories

Stats RdH

  • 38,156 vues

Pages les plus consultées


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.