Archives de décembre 2007

Magasinage du temps des fetes!

En ce temps des fetes, Bob Gainey doit surement fouiner un peu partout a travers le circuit afin de trouver la perle rare qui pourra relancer la Sainte-Flanelle sur le chemin de la victoire. Ce chemin on l’a perdu depuis quelque temps, guidé par l’aveuglement que nous a procurer le debut de saison trop suffisant pour nous, partisans qui craignait que la prédiction des experts, c’est-à-dire que le canadien raterait les series, se réaliserait. Apres avoir garder le 3eme rang assez longtemps le canadien nage maintenant en eau troubles à 3points de descendre au 12eme rang. Au moment ou je vous ecrit il tiennent neanmoins le coup et occupent la 5eme position… Ici je vous présenterai les 3 joueurs que je voirais avec le canadien sous peu et je vous expliquerai pourquoi!

 Patrick Marleau

Sujet à nombreuses rumeurs impliquant son nom et celui du canadiens ces dernieres années, c’est le temps ou jamais de demenager au Quebec pour Patrick Marleau. Il connait un debut de saison decevant avec San Jose, qui ont beaucoup de probleme a trouver leur voie, eux qui pourtant sont pleins à craquer en matiere de bons joueurs.. L’attaquant originaire de la Saskatchewan n’a obtenu que 16points en 35matchs avec les Sharks cette année. Bob et son club pourrait obtenir ses services pour un prix en deça des attentes. Le salaire de 4,5 Millions de Marleau pourrait etre malheureusement encombrant. Le capitaine actuel des Sharks pourrait se retrouver à Montreal et dans ce cas ce serait tout un atout pour atteindre les series et ne pas decevoir les partisans une 2eme année de suite.

Jarret Stoll

Ce joueur là a peut-etre été un peu sur-évalué à Edmonton, néanmoins c’est un joueur en lequel j’ai confiance, un gros centre qui a pas peur du contact et qui produit regulierement offensivement. Ralenti par les blessures, Stoll a inscrit 68points à sa fiche lors de seule saison complete en 2005-06. De plus, à 25ans, Stoll peut encore eclore, comme l’ont fait ici les Higgins, Komisarek, Plekanec etc… Les Oilers devront se debarrasser un jour ou l’autre d’un de leurs centres etant donné l’arrivé des talentueux Sam Gagner, Andrew Cogliano et Robbie Schremp. S’agit de trouver une place à Stoll sur les 2 premieres untiés des Habs, s’il peut etre office à l’aile pourquoi pas le jumelé au capitaine et à Chris.. de toute facon les Oilers ne voudront pas de centre, un Micheal Ryder et une belle recrue ferait l’affaire !

Alex Tanguay

Ce n’est plus un secret, les relations de Tanguay et Keenan à Calgary sont tendus. Si Alex reussit à marqué aussi regulierement qu’à son habitude tout de meme, imaginez dans un climat plus detendu. Le Québecois ferait-il bien à Montreal avec les médias et out le tralala? Je pense que ce n’est pas un gros probleme pour lui, Calgary est une grosse ville de hockey, situé au Canada, les fans y sont tres "partisans". Son nom a été mêlé à beaucoup de rumeurs de transactions et à chaque fois que j’ai entendu son nom, celui de Kovalev etait jumelé.. Sauf que notre artiste est en feu si on le compare à l’an dernier et je croit que ca va durer! J’espere que Bob ne se fera pas leurrer par cela car echanger Tanguay pour Kovalev serait comme echengé quatres trente sous pour une piastre. Mais si il a la chance d’aller chercher l’attaquant des Flames, qu’il le fasse bon dieu. Même s’il doit payer cher je suis sur que Tanguay metterait le CH sur les rails, a condition qu’on l’entoure comme du "monde"

Bravo à Mike Ribeiro !

Hier, Mike Ribeiro a eu un gros mot à dire dans la victoire des Stars contre le Canadien. Contre son ancienne équipe, "Ribs" a marqué une fois et obtenu deux assistes.

Depuis le début de l’année, il ne cesse d’impressionner, et il est maintenant à 39 points, ce qui est de huit points supérieur au meilleur marqueur du Tricolore Alex Kovalev. On n’est même pas à la mi-saison, et Mike n’est plus qu’à deux buts si ma mémoire est bonne de sa meilleure saison en carriere. Wow !

Le jeune a donc prouvé qu’il était capable de se relever et qu’il avait beaucoup de caractère ; le fait qu’il ait plus de points que des joueurs comme Brendan Morrow et Mike Modano prouve que son talent n’a pas été bien utilisé à Montréal. Moi qui avait toujours pensé que l’échange qui l’avait envoyé à Dallas contre Janne Niinimaa était une bonne chose, eh bien je dois me raviser. Ce fût une bonne chose à court terme pour l’esprit d’équipe, mais à long terme, ça va faire mal, car on a perdu l’un de nos meilleurs avants qui était aussi un gars québécois (ce qui se fait rare avec le CH) avec du caractère.

Cette saison, Ribeiro aurait été tout un atout pour notre attaque. Avec lui, le deuxième trio aurait pu être beaucoup plus fort.

Les évènements auront donc donné raison à Mike Ribeiro, qui est en voie de connaître sa meilleure saison à vie. Bravo Mike !

PS. Joyeux Noël à tous les lecteurs de ReligionDuHockey !

Ne me parlez pas du 23 décembre…

La fameuse guigne du 23 décembre, ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Oui, c’est sûr. L’an dernier, ce fût la date du début de la chute du Tricolore aux enfers. Et aujourd’hui, François Gagnon y consacre un article complet dans La Presse.

Lâchez nous avec cette maudite date !

La malchance et les superstitions, je ne crois pas à ça. Si le Canadien perd ce soir, ce ne sera pas à cause de la guigne, ce sera simplement parce qu’il ne méritait pas de gagner. Il ne faut pas chercher des explications plus loin que ça, et il ne faut pas se justifier en utilisant cette excuse.

Remarquons qu’au moins, cette date ne pourra pas être celle du début de la fin pour le Tricolore, parce que celà est déjà commencé. Espérons que ce sera plutôt le contraire, et que le CH reviendra sur le droit chemin…

Justice est faite 

Le Canadien a perdu hier, en méritant le match contre les Thrashers ; c’est bien triste, mais justice a été faite, parce que jeudi contre les Capitals, c’est le contraire qui s’est produit. N’eut été des largesses de Kolzig, et de la chance de Huet, le score aurait pu être totalement différent.

Il faut avouer tout de même que le voyage à date est satisfaisant avec une récolte de trois points sur quatre possibles. Par contre le Canadien a affronté des clubs de fond de classement, et il aura un vrai test ce soir contre les Stars de Mike Ribeiro, deuxième de l’Ouest.

Un match mémorable pour Gaborik

Si ce matin je suis encore premier de mon pool de hockey, c’est bien grâce à Marian Gaborik qui a été le premier joueur en 11 ans à marquer cinq buts dans le même match. La victime a été le pauvre Lundqvist qui n’a rien pu faire contre les attaque de Gabo et de ses coéquipiers.

Opportuniste et bien placé, le Slovaque a donc connu son match le plus productif en carrière. Si vous avez une occasion de voir des reprises du match, attardez vous au dernier but de Gaborik ; on peut y voir toute sa vitesse et son maniement de rondelle… de l’art, tout simplement !

Cette nouvelle vague de joueurs n’a pas fini de nous impressioner. Les Européens de l’Est, en particulier, sont tellement spectaculaires : Ilya Kovalchuk, Alexander Ovechkin, Henrik Zetterberg, Evgeni Malkin… on aura de beaux buts à se mettre sous la dent pour les prochaines années !

En vrac : Luongo, suspensions et Tricolore

Roberto Luongo a été nommé gardien de l’année par le magazine Hockey’s World. Il a conservé une moyenne de .930 dans les 75 matchs qu’il a disputés cette année. Un honneur pleinement mérité pour ce Québécois qui porte littéralement les Canucks sur ses épaules.

C’est vrai, regardez simplement l’alignement des Nucks et vous réaliserez que sans un bon gardien, ce club-là n’a pas grand chance… y’a les jumeaux Sedin à l’attaque, avec Markus Naslund donc on entend de moins en moins parler, et à la défense, il manque un gros nom.

Mon top des gardiens de 2007 va comme suis : (1) Henrik Lundqvist (2) Roberto Luongo (3) Martin Brodeur (4) Carey Price. Non, Price n’a pas sa place, mais si je croyais seulement les médias, je le mettrai en tête de liste…

30 matchs…

30 matchs à Chris Simon ? Bon, suspension prudente, mais la LNH n’a pas encore osé mettre ses culottes. Ce qui fait vraiment "manque de sérieux" dans cette ligue-là, c’est l’inconstance totale entre les différentes suspensions. Simon méritait plus, mais Randy Jones et Jesse Boulerice méritaient aussi plus, tout comme Todd Bertuzzi que la Ligue a surement voulu protéger vu son statut de superstar.

Les gestes oubliés aussi, ça commence à faire. Je n’ai pas vu le coup, mais il paraît que le double échec de Saku Koivu contre les Panthers mardi était salaud… évidemment, on ne considère même pas la suspension dans les bureaux de la LNH, et à Montréal, personne n’en fait un cas…

Voyage sur la route

Pauvres joueurs du Canadien, qui devront travailler pendant que nous serons en congé dans les prochaines semaines, et sur la route en plus ! Ah, ils font presque pitié.

Dans le fond, c’est comme une punition pour les performances exécrables qu’ils nous offrent depuis le début de décembre… et l’optimisme de Carbonneau ("je veux changer l’histoire" dit-il en toute humilité) ne me convainquent vraiment pas d’avoir confiance en cette série de six rencontres à l’extérieur.

Une victoire ce soir ne ferait aucun tord.

Le mot d’ordre : constance

Prenons le classement d’aujourd’hui. Dans l’Est, cinq points séparent la deuxième de la neuvième position. De l’autre côté du continent, six points se trouvent entre le deuxième et le onzième. En fait, seuls les meneurs de division (Ottawa et Detroit qui possèdent respectivement 6 et 11 points d’avance sur leur plus proches rivaux) sont à l’abri.

Cette saison est comme les deux dernières ; la parité règne.  Pour le spectateur, c’est un avantage qui fait que ça reste excitant jusqu’à la fin. De plus, les formations disputent âprement chaque rencontre et cela rajoute de l’interêt soir après soir. Pour les joueurs eux-mêmes, c’est aussi très bien ; ils se disent qu’en se forçant et en gagnant quelques matchs de suite, ils monteront vite au classement. Pour les propriétaires, c’est aussi une bonne chose car chaque équipe ou presque peut espérer faire les séries.

Pour espérer aux rangs élevés dans leur association, les équipes doivent donc faire preuve de constance et éviter les périodes creuses. Les Senateurs ont très bien fait celà à date, à part pour un passage à vide en fin novembre. Les Wings, eux, trouvent presque toujours le moyen de l’emporter. En évitant les séries de défaites, ces deux formations resteront en haut du classement.

C’est peut-être ce qui manque au CH, la constance. On les a vu très forts, puis très faibles ; cette semaine sera déterminante pour leur classement. Mais je crois que c’est ce qui fait que le Tricolore ne peut pas aspirer aux premiers rangs de l’Est et qui les destine à faire les séries sur la peau des fesses. Ça fait trois ou quatre saisons qu’on voit ça : début de saison explosif, période creuse qui les projette vers les bas fonds et un retour en force en fin d’année. Ce même patron a amené à des résultats différents et presque aléatoires. C’est une preuve que le Canadien est une équipe faible entre les deux oreilleset qui n’est pas capable d’offrir de l’originalité à ses adversaires qui sont bien vite capables de contrer leurs stratégies.

Et c’est certainement pas comme ça qu’on s’en va vers une équipe glorieuse…

Le premier trio des Flames en feu !

Lecavalier-St.Louis-Prospal, Alfredsson-Spezza-Heatley… deux très gros trios qui ne cesse de nous impressioner depuis le début de l’année. Ils peuvent sans conteste changer un match à eux seuls. Par contre, depuis une semaine, un trio surpasse tous les autres de la LNH et c’est celui formé par Daymond Lankgow, Jarome Iginla et Kristian Huselius.

Ils ont mené les Flames à quatre grosses victoires cette semaine, permettant aussi à Mike Keenan de signer sa 600e victoire comme coach. La victoire la plus marquante a surement été celle de 9-6 contre le Lightning… assez incroyable, 15 buts marqués dans la partie ! Iginla et Huselius ont tous deux réussis le tour du chapeau. Aussi, hier, dans une victoire de 5-3, cette ligne a récolté tous les buts.

Keenan a donc finalement trouvé une combinaison gagnante après avoir joué un peu avec ses trios tout le long du début de la saison. Le perdant là-dedans est sûrement Alex Tanguay qui se trouve relégué à la deuxième unité offensive…

Trois Québécois dans la top 10 !

Trois joueurs québécois se trouve actuellement dans le top 10 des meilleurs marqueurs de la LNH ; il s’agit de Vincent Lecavalier (premier avec 51 points), Paul Stastny (neuvième avec 40 points) et Martin St.Louis (dixième ex-aequo avec 39 points).

Une occasion en or

Le comité disciplinaire de la LNH aura une bonne occasion de faire valoir son sérieux et sa volonté d’éradiquer la violence et les gestes stupides dans le hockey, si tel est vraiment le cas. Le geste fait par Chris Simon hier dans le match Islanders – Penguins est certainement l’occasion de montrer un bel exemple.

Simon a donné un violent coup de patin avec la lame sur le pied de Jarko Ruutu qui était étendu par terre devant le banc des joueurs des Isles. Une réaction stupide et insensée qui témoigne simplement de la frustration de ce joueur médiocre et inutile qu’est Simon. Après avoir été suspendu pour 25 matchs à la fin de la saison dernière pour un coup de baton au visage de Ryan Hollweg, il est donc encore dans l’eau chaude.

Aucun doute selon moi que Simon devrait recevoir une suspension ; la durée sera par contre un sujet qui sera longuement débatu. Selon moi, c’est pas compliqué : soit quelque chose à TRÈS long terme, ou bien tout simplement une suspension à vie de toute ligue professionnelle.

Pourquoi un traitement si sévère ? Premièrement, ce serait la septième suspension en carrière de Simon. Ensuite, les gestes qu’ils posent sont totalement anti-hockey ; en effet, si on compare avec ce que Steve Downie ou Randy Jones ont fait, c’est totalement différents. Ces joueurs des Flyers ont appliqué des mises en échec, un geste qui est accepté dans le hockey ; mais Simon, lui, donne des coups de baton à la tête et des coups de patin. Totalement insensé, stupide et mauvais pour le sport. Finalement, Chris Simon doit servir d’exemple.

Cette décision de la Ligue aurait sans doute des effets positifs ; à long terme, cela pourrait aider à éradiquer les hommes forts du type de Chris Simon au profit d’autres joueurs qui savent donner des mises en échec plutôt que des coups salauds.

C’est sûr que si la Ligue se montre si audacieuse, on aura des réactions négatives ; mais si Colin Campbell n’est pas "game" de prendre une telle décision, qu’il prenne sa retraite.

La nouvelle réalité

Avec la nouvelle réalité de la LNH, est arrivée une parité assez forte dans la LNH. Le classement est toujours serré et ce jusqu’à la fin de la saison ; souvenons nous du match historique qui a déterminé de la saison du Canadien et des Leafs l’an passé. C’est vraiment un point positif de la nouvelle LNH instaurée par Gary Bettman.

Mais le plafond salarial et les restrictions amènent les directeurs-généraux à de nouvelles stratégies ; on a déjà senti la diminution des transactions depuis quelques temps. Les échanges de joueurs importants se font très rares.

Du côté des contrats, aussi, il y a eu du changement ; pas tant dans les salaires eux-mêmes, mais surtout dans les durées. Après le spectaculaire contrat de 15 ans à Rick DiPietro l’an dernier, cet été, lors de la période d’agents libres, on a encore eu droit à des signatures à (très) long terme : Jason Spezza, Dany Heatley, Daniel Brière, Tomas Vanek, Pavel Datsyuk et Scott Gomez, pour ne nommer qu’eux, ont tous signé des contrat de six saisons ou plus.

Le dernier exemple en lice : aujourd’hui, les Flyers ont offert à Mike Richards un contrat de 12 ans pour près de 70 millions de dollars. 12 ans ! Il sera lié à cette équipe jusqu’à 2020, à moins d’un échange.

Je ne dis pas ici que c’est une bonne chose. À la place de dégénérer sur le prix des joueurs, comme avant le lock-out, on dégénère sur la durée. Pas vraiment mieux, et dans quelques années, certaines équipes vont peut-être avoir de mauvaises surprises. Mais le fait est que je ne peux rien y changer, et que cette nouvelle mode semble prendre son envol…

Les Flyers sont probablement l’une des équipes qui s’est le plus tourné vers cette nouvelle génération de contrats ; leurs adversaires ce soir, le Canadien, sont à l’opposé.

Cette saison, Bob Gainey aura donc des décisions importantes à prendre dans le cas de deux de ses joueurs les plus prometteurs, Chris Higgins et Mike Komisarek. Gainey, plutôt conservateur, osera-t-il briser la barrière et suivre la nouvelle vague ? Dossier à suivre…

Combien de temps reste-t-il à Carbonneau ?

On en parle pas beaucoup ; dans la tête de plusieurs (et dans la mienne jusqu’à tout récemment), Carbonneau était "intouchable", il allait rester quoiqu’il arrive à l’équipe. Mais dans le fond, pourquoi ce ne serait pas à lui d’écoper ?

Les joueurs du Canadien ont évidemment plus de blâme à prendre que l’entraîneur dans ce genre de situations difficiles durant une saison. Sauf que Carbonneau ne semble plus contrôler ses joueurs et ses décisions sont de plus en plus douteuses. Dandenault sur la première ligne ? Ne pas laisser de chance à Halak ? Ne pas offrir une chance à Kovalev sur le premier trio ?

En deux saisons à la barre du Canadien, Carbonneau ne m’a jamais vraiment prouvé qu’il avait l’étoffe d’un bon entraîneur. Oui, il prend quelques risques qui rapportent et a du caractère, mais son travail était loin d’être irréprochable.

Si il n’y a pas de mouvement chez les joueurs récemment, ou un redressement de situation au plus sacrant, le cadeau de Noël de Carbonneau pourrait être un lettre de renvoi. Une mauvaise semaine encore une fois et ce pourrait bien être la fin. Ce serait peut-être le genre de décision qui fouetterait un peu les joueurs, on l’a vu chez les Thrashers qui font de mieux en mieux (et pas mal mieux que le Tricolore…) depuis le renvoi de Bob Hartley en début d’année.

Il ne reste que peu de temps à Carbonneau pour faire quelque chose, car la patience de Bob Gainey a ses limites. Si rien ne bouge et rien ne change, ce coup d’éclat est peut-être la solution.



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 7 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 38,244 vues

Pages les plus consultées


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.