Archives de octobre 2007

Les huées sont-elles acceptables ?

Ce n’est pas un secret : à Montréal, Daniel Brière n’est pas au top de la popularité chez les amateurs de hockey, et avec raison. Malgré une offre supérieure déposée par le Canadien, Brière a signé avec les Flyers cet été. Et il devra "en payer le prix" demain, alors que les fanatiques du CH le hueront probablement au Centre Bell.

Mais ce genre de huées est-elle acceptable ?

Je ne sais pas trop quoi répondre. Dans un sens, cela prouve le fanatisme des partisants montréalais, tout en étant une bonne manière de déconcentrer l’adversaire. Les huées sont une pratique courante partout en Europe sur les terrains de soccer ; ce qu’on voit à Montréal est moins pire.

Mais d’un autre côté, cela manque totalement de classe. Dans un sens, c’était le choix de Brière et de lui seul d’aller à Montréal ou à Philadelphie ; et un joueur québécois n’a pas le "devoir" d’aller jouer à Montréal dès que l’occasion se présente. À Philly, il rejoignait son bon ami Martin Biron dans une formation jeune et axée sur l’offensive, avec un grand potentiel à court terme.

De plus, si on regarde ici même au Canada, on voit que certaines équipes sont pas mal plus civilisées ; on n’a qu’à penser aux partisants des Oilers, qui ont fait pleurer Ryan Smyth en l’ovationnant la semaine dernière, lui qui a quitté Edmonton après avoir passé toute sa carrière là-bas. Je crois qu’à Montréal, le contraire se serait plutôt produit.

Les huées sont justifiées dans certaines situations, évidemment ; si un joueur adverse appliquait un coup salaud à Saku Koivu et qu’il était blessé pour trois mois, je crois que les fans seraient vraiment en droit de huer l’agresseur. Mais dans une situation comme celle de Brière (ou on peut penser à Crosby, qui a été hué sans une très bonne raison pendant la pré-saison à Montréal…), est-ce vraiment nécessaire ?

En plus de montrer le manque de civisme des partisants, cela peut peser dans la décision d’un agent libre au moment de la signature ; Brière a peut-être préféré se faire huer deux fois dans la saison plutôt que de venir jouer dans un aréna où il pourrait se faire huet 41 fois s’il ne livre pas la marchandise.

Power-rankings (2)

Les 2e power-rankings RdH sont en ligne dans la section à cet effet.

Les vieux démons

Pour décrire le match d’hier, je n’utiliserai pas d’analogie à l’Halloween ou à un "mauvais costume choisi par le Canadien", car RDS.ca et La Presse m’ont déjà volé cette idée. Par contre, je suis pas mal d’accord avec cette comparaison.

Hier, on a eu droit à une performance du Canadien de l’an dernier, c’est-à-dire une équipe qui ne travaille pas 60 minutes, qui a de la difficulté à cinq contre cinq, qui doit beaucoup à son gardien et surtout, qui s’enfuit avec un point qu’elle ne méritait pas.

On se souvient au début de l’année passée ; le Canadien avait donné l’illusion d’être une excellente formation. Les victoires se faisaient habituellement par un seul but après des performances incroyables de Cristobal Huet. Et à la fin de la saison, quand Huet a commencé à flancher, on a tout simplement vu la vraie nature de notre fameuse équipe.

Il ne faut évidemment pas être pessimiste, mais simplement se rendre compte que hier, le Canadien aurait pu gagner en jouant comme il l’avait fait la semaine dernière contre les Bruins ou les Hurricanes. Les Thrashers sont une équipe vulnérable qui connait un début de saison plus que lent et qui était sur une longue séquence sur la route ; en toute logique, le CH aurait pu les battre.

Prochaine mission : Daniel Brière les puissants Flyers.

Les Hawks en affaire ?

Voilà une équipe de qui je n’attendais pas grand chose cette saison, mais qui à date me surprend. Bon, ils occupent le 10e rang de l’Ouest avec une fiche sous .500 (5 victoires pour 6 défaites), mais tous les espoirs pour eux cette année sont permis.

Je parle évidemment ici des Blackhawks de Chicago. Avec des jeunes vedettes comme Jonathan Toews et Patrick Kane, qui ont le potentiel pour s’améliorer dès cette saison, on pourrait voir les Hawks se qualifier de justesse selon moi.

Cette équipe compte sur une bonne attaque. Robert Lang est là pour épauler les jeunes, tout comme Yanic Perreault. De plus, Jason Williams, Patrick Sharp et Tuomo Ruutu sont trois joueurs qui peuvent bien faire offensivement. Si Martin Havlat (qui est encorrrrreeeee blessé) peut revenir d’ici peu, les buts ne se feront vraiment pas rare à Chicago. Je rêve presque d’une ligne Havlat-Toews-Kane… une possibilité qui pourrait se réaliser dans les prochaines semaines et qui ferait très, très peur aux défensives et gardiens adverses.

Défensivement, ce n’est pas très reluisant, mais on compte quand même de bons éléments, à commencer par Brent Sopel et Andrei Zyuzin, deux récentes acquisitions de l’équipe. Le jeune Brent Seabrook est aussi une bonne profondeur, tout comme Jim Vandermeer et Duncan Keith. Finalement, devant le filet, Nikolai Khabibulin ne redeviendra probablement jamais le gardien qu’il était à Tampa Bay ; mais il semble quelques peu retrouver ses moyens depuis la fin de la saison dernière et le début de celle-ci.

Aucune pression n’est mise sur les épaules des jeunes joueurs des Hawks, ce qui pourrait constituer un avantage pour eux. C’est évident qu’ils réussiront à faire les séries prochainement ; reste à savoir si ce sera dès cette année.

La source du problème

Les Flyers de Philadelphie ont été victimes d’une troisième suspension cette année, avec celle de deux matchs imposée à Randy Jones pour son geste à l’endroit de Patrice Bergeron. Une mise en échec par derrière qui a fait sortir Bergeron du match… en civière.

Je ne suis pas là pour parler de la longueur de la suspension (je la trouve simplement correcte, mais un ou deux matchs de plus auraient probablement été mieux), ni pour parler du comité disciplinaire de la Ligue Nationale ; je suis déjà venu sur ces points dans des articles précédants.

Mais là, les Flyers commencent à me faire peur. Avec trois suspensions en même pas deux mois, dont deux de très longue durée, il y a un problème. Et la source de ce problème pourrait bien être l’entraîneur John Stevens. Le gars ne promouvoit peut-être pas la violence dans son équipe, mais c’est évident qu’il ne fait pas tout pour l’arrêter. Et je ne serais pas surpris qu’il envoie de temps en temps dans la mélée un agitateur simplement pour blesser un autre joueur…

En fait, ce pourrait être le cas dans la dernière des trois suspensions, celle à Jones. Dans la précédente, celle à Boulerice, Stevens aurait dû tenter de rappeler son joueur à l’ordre, lui qui cherchait pas mal le trouble avec sa victime Ryan Kessler.

Qu’est-ce-que la LNH peut faire ? Eh bien, je crois que le moment serait parfait pour imposer une bonne amende à Stevens. Et si un autre joueur de son équipe doit purger une suspension dans les prochaines semaines, une suspension de l’entraineur serait envisageable.

Théo de retour ?

joseback.jpgMine de rien, José Théodore connaît un pas pire début de saison avec l’Avalanche du Colorado. Le gars est à sa dernière année de contrat et a beaucoup à prouver s’il veut se trouver une équipe l’été prochain.

Ses statistiques sont ordinaires (2 victoires et 2 défaites avec moyenne d’arrêt de .907) mais j’ai vu des séquences de parties qu’il a jouées et il semble retrouver la forme. La défensive devant lui n’est pas excécrable mais n’est pas excellente non plus, et il est quelques fois laissé à lui-même. Lors de ces situations, il semble plus calme et en confiance et c’est justement ce qui manquait la saison dernière.

Je pense bien que la saison 2006-07 en était une de transition pour Théo. Il est en train de mettre sa carrière avec le CH derrière lui et s’aprête à un nouveau départ. Les scandales commencent à s’effacer de son esprit, et il est plus en quiétude dans les Rocheuses de l’Ouest américain que dans notre belle métropole. C’est maintenant confirmé : la transaction qu’il l’a ammenée l’a a été bénéfique pour lui.

Il a le talent, on le sait. Ses lacunes aussi sont bien connues. S’il peut travailler assez fort, c’est peut-être un nouveau départ pour Théo qui peut certainement redevenir un bon gardien numéro un dans la LNH.

Les Sabres sans Brière et Drury

Les Sabres présentent le pire dossier de la Nord-Est, chose qu’on a pas vu depuis tres longtemps à Buffalo. Oui on voit L’évolution des jeunes des Sabres mais la perte de leurs co-capitaines se fait sentir plus que jamais. Une chose est sur C’est que le punch des 2 dernieres années n’est pas présent. Au moins, grâce à la profonfeur du club et l’éclosion des jeunes ils pourront encore marquer des buts aisément. S’il veulent marquer presque aussi regulierement que l’an passé ils auront besoin que des joueurs comme Maxim Afinogenov, Tim Connolly, Ales Kotalik, Jochen Hecht et meme Jaroslav Spacek à la ligne bleue se ressaisissent.

C’est bizarre que Darcy Regier n’aient rien fait pour compenser la perte des Brière, Drury et Zubrus. Oui les jeunes comme Vanek, Roy, Pominville, Paillé, Stafford prennent de plus en plus de place mais ils ont besoin de leaders pour les guider! Mais bon, C’est certain qu’il faut ne faut pas oublier que le lucratif contrat que les Oilers ont offert à Thomas Vanek les as obliger à restreindre leurs activités sur le marché des joueurs autonomes…

On a opté pour la stabilité en Défensive, gardant les 7 memes defenseurs en Tallinder, Campbell, Numinen, Lydman, Spacek, Kalinin et Paetsch. La seule chose qu’il manque à la defensive de Buffalo est un défenseur solide dans sa zone qui distribue de bonnes mise en echecs, avec la défensive viellissante les contacts se font plus rares et les attaquants adverses peuvent souvent manoeuvrer aisément, trop aisément. Néanmoins, si les blessures ne frappent pas trop cette anée on peut parler là du défensive tres potable. Devant le filet, L’ajout de Jocelyn Thibeault ajoute de la stabilité. Il pourra tres bien faire le travail lorsque Miller connaitra des moments de fatigue ou de faiblesse. Ryan Miller est plus dominant d’années en années. Le gardien de 27ans des Sabres demontre des aptitudes exceptionnelles, il est calme et est en possession de ses moyens, il a vraiment l’étoffe d’un champion. En plus d’ètre solide devant le filet Miller devra compenser les pertes coté leadership. C’est un des gros morceaux dans la chambre et devra le demontrer plus que jamais. On dit que si un joueur merite bien le "C" chez les Sabres C’est assurement plus Miller que Hecht.

Globalement, Buffalo risque peut-etre de se chercher sans ses 2 capitaines, et je fais surtout référence au coté leadership. C’est surtout la maturité acquis par les jeunes qui devra resortir.Quand meme, les Sabres ont toujours l’equipe pour batailler pour les series et peut-etre meme y causer des surprises. Une chose est sure, C’est qu’il faudra pour la premeire fois depuis quelques années se fier surtout à la profondeur pour trouver le fond du filet.



Le hockey, c’est ma religion. J’en mange. Je lis les journaux, écoute la télé, vais sur des forums… Ici, ce blog, c’est MA place. Pour dire ce que je pense de ce monde du hockey qui, bien qu’exceptionnel, n’est pas parfait, et peut nous donner des raisons de sacrer…


Voici notre logo de partenariat, si jamais vous avez la bonté de nous faire un peu de publicité sur votre propre site...



Entrez votre email pour être averti de ce qui se passe sur RdH (nouvelles, nouveaux articles...) !

Rejoignez 7 autres abonnés

Catégories

Stats RdH

  • 38,270 vues

Pages les plus consultées


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.